mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

Le « hub de pêche » de Faratea permettra de créer plus de 1000 emplois

Publié le

Publié le 15/04/2015 à 13:32 - Mise à jour le 15/04/2015 à 13:32
Lecture 2 minutes

La zone de Faratea comporte un foncier de près de 25 hectares, dont les 2/3 sont déjà propriété de Tahiti Nui aménagement et développement (TNAD), ou affectés à l’établissement TNAD. De nombreuses études ont été menées depuis 2003, pour, dans un premier temps, réaliser un grand port de commerce, dans un second temps, en 2006, réaliser un port de pêche, véritable « hub » de la pêche hauturière du pacifique sud central, et, dans un troisième temps, en 2009, réaliser un port du nautisme. 
Aujourd’hui, les options de grand port de commerce et de port du nautisme ne sont plus à l’ordre du jour. « Nous sommes passés à une autre phase », déclare ce jeudi le ministre de l’Équipement.

Faratea deviendra un « hub de pêche ». « C’est une zone où vont se regrouper des bateaux qui font la pêche eux-mêmes. Tous les bateaux qui font la pêche, et ceux qui ramassent, pourront se regrouper ici pour déposer leur poisson, éventuellement le traiter, et d’autre part être réparés et entretenus », explique Albert Solia. Le gouvernement souhaite également une ouverture à tout ce qui est métiers de la mer. « On souhaite l’ouverture la plus large possible (…). Le projet sera également soutenu par le ministère des Ressources marines et celui de la Relance économique », déclare Albert Solia au micro de Tahiti Nui télévision. 

Le projet « hub de pêche Faratea », permettra, selon une estimation de 2006, la réalisation de plus de 25 milliards Fcfp d’investissements privés en Polynésie sur 5 ans, l’emploi de 300 personnes pour les phases de chantiers, et la création de 800 à 1 000 emplois directs et indirects en phase d’exploitation, des métiers de la mer, de l’industrie navale, des services, de la restauration, des transports, des énergies, de la logistique et également de l’hôtellerie sur Taravao. 
 
L’établissement TNAD est mandaté pour relancer le projet de port de pêche, afin de permettre au gouvernement de la Polynésie de lancer avant cette fin d’année 2015, un Appel à manifestation d’intérêt), auprès d’investisseurs ou de compagnies internationales des métiers de la mer.  « Aujourd’hui, on est dans la première phase, qui concerne l’étude économique en reprenant les projets initiaux. C’est sur cette base-là que nous allons préparer l’appel à manifestation d’intérêt, un peu comme ce qui s’est fait sur le projet Tahiti Mahana beach », annonce le ministre de l’Équipement. 

infos coronavirus