fbpx
mardi 10 décembre 2019
A VOIR

|

« Le harcèlement n’est pas une raison valable pour que des personnes ne puissent pas prendre leur envol »

Publié le

Publié le 15/03/2018 à 14:11 - Mise à jour le 15/03/2018 à 14:11
Lecture 2 minutes

#StopAuHarcèlement. C’est par ce mot dièse utilisé sur les réseaux sociaux, des discussions et des débats qu’une partie des élèves du lycée Paul Gauguin a tenté d’éveiller les consciences face au problème de harcèlement à l’école.

Une semaine organisée par le conseil de vie lycéenne (CVL) et des professeurs. Un seul message : en parler.

En Polynésie comme ailleurs, le harcèlement touche les élèves. Un enfant sur 10 a déjà subi des menaces ou des pressions de la part de ses camarades de classe. Clément Rigottard, élève de terminale S et président du CVL indique :

« Le harcèlement c’est quelque chose qui est tellement compliqué à cerner qu’on ne peut pas savoir s’il est dans notre lycée ou pas. Malheureusement, nous avons eu des cas d’élèves qui ont fait des tentatives de suicide. A chaque fois, ça attriste la communauté éducative et étudiante. »

Face à ce constat, impossible pour les élèves de rester les bras croisés. Outre cette semaine d’action, ils ont réalisé un court-métrage. Le lycéen continue :

« A 15, 16, 17 ans, on n’a pas commencé la vie. Ce n’est pas un moment pour tout arrêter. Le harcèlement n’est pas une raison valable pour que des personnes ne puissent pas prendre leur envol. »

 Les lycéens espèrent que leur message est passé. Ils souhaitent que les élèves, les parents et les professeurs restent à l’écoute des uns et des autres pour éviter les drames.

« Notre but est que chacun puisse agir à son échelle en aidant des proches et en aidant des camarades de classe. Cette action ne s’arrête pas à cette semaine. Le harcèlement ne va pas s’arrêter cette semaine, il ne faut pas se faire d’illusion… »
 

Rédaction web avec Naea Bennett 

Clément Rigottard, élève de terminale S et président du CVL

PRATIQUE

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du vice-rectorat de Polynésie française.

· le nouveau numéro vert national d’aide aux victimes : 3020
· le numéro d’aide aux victimes de cyber-harcèlement : 0800 200 000

 

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Éruption d’un volcan en Nouvelle-Zélande : pas d’espoir de...

Une cinquantaine de personnes visitaient White Island dans le nord de la Nouvelle-Zélande lorsque le volcan est entré en éruption soudainement en début d'après-midi, projetant...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X