fbpx
mercredi 23 octobre 2019
A VOIR

|

Le gouvernement veut rendre 2100 hectares de terres aux familles des Australes

Publié le

Publié le 20/10/2018 à 15:05 - Mise à jour le 20/10/2018 à 15:05
Lecture 2 minutes

Le gouvernement compte présenter très bientôt un projet de loi permettant d’attribuer 2100 hectares de terres présumées domaniales aux habitants de Rurutu et Rimatara. 

Selon le gouvernement, à Rurutu, près de 60 % de la superficie de l’île, soit 1500 hectares, est présumée domaniale. À Rimatara, près de 70% de l’île soit 600 hectares, est présumé domaniale. Cette situation est l’héritage de l’histoire spécifique de ces îles. Il n’y a pas eu de processus de “tomite” dans ces deux îles. C’est en 1952 qu’a été réalisé le premier cadastrage par Éric de Bisschop à Rurutu et Jean Cros à Rimatara. Ainsi, les seuls documents pouvant révéler un droit de telle ou telle famille sur telle ou telle terre de Rurutu ou de Rimatara sont des “procès-verbaux de bornage”  établis par ces géomètres. Toutefois, ces PV de bornage ne constituent nullement un titre de propriété et de ce fait ces parcelles sont rentrées dans l’ensemble des terres présumées domaniales.

Edouard Fritch et son gouvernement souhaitent faciliter l’attribution de terres présumées domaniales aux familles polynésiennes.
Le projet de loi a été soumis à l’avis des juges du tribunal foncier qui ont salué “unanimement” l’initiative, rapporte la présidence dans un communiqué.  

Pour présenter le projet à la population des Australes, Édouard Fritch, et le ministre de l’Économie verte, en charge du foncier, Tearii Alpha, ont tenu quatre réunions, vendredi et samedi, à Rurutu et Rimatara. 
 
Pour le gouvernement, cette phase de concertation publique et d’écoute des populations “est essentielle avant la présentation de la loi du Pays dans le circuit institutionnel de la Polynésie française.”
 
Plus de 600 personnes ont assisté aux réunions à Moerai, à Avera, à Auti et à Amaru. 

Rédaction web 

 
 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X