vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Le générateur virtuel Putu Uira entame la seconde phase des essais

Publié le

Les essais de qualification du générateur virtuel Putu Uira se poursuivent. Il reste un dernier essai à réaliser : l’alimentation de Tahiti en électricité 100% renouvelable.

Publié le 09/09/2022 à 14:49 - Mise à jour le 09/09/2022 à 14:49
Lecture < 1 min.

Les essais de qualification du générateur virtuel Putu Uira se poursuivent. Il reste un dernier essai à réaliser : l’alimentation de Tahiti en électricité 100% renouvelable.

Après sa première phase d’essais démarrée le 29 août, le générateur virtuel Putu Uira rentre dans sa seconde phase.

Les essais des deux dernières semaines indiquent que l’outil est en pleine capacité de pilotage du système électrique de Tahiti, avec le concours de l’hydroélectricité et du photovoltaïque fatal, c’est-à-dire sans aucun recours à l’énergie thermique.

Le nouvel essai est prévu ce dimanche 11 septembre entre 13 heures 30 et 15 heures, ce qui correspond à la plage horaire où le potentiel d’énergies renouvelables (EnR) peut fournir 100% de la consommation de Tahiti.

Le mix prévisionnel visé est de :

  • 40 MW d’hydroélectricité (70 %)
  • 15 MW de photovoltaïque fatal (30 %)

En cas de réussite de cet essai, il s’agira d’une première historique à Tahiti, car depuis l’introduction de l’électricité il y a plus d’un siècle, la production électrique a toujours nécessité un recours à une source d’énergie thermique afin d’assurer la régulation et la sécurité du réseau électrique.

Ce mode de fonctionnement préfigure le mix énergétique de demain avec une pénétration plus importante d’EnR, en particulier du photovoltaïque avec stockage, conformément aux objectifs du Pays.

L’essai de dimanche étant lié à la ressource renouvelable, il est susceptible de report en cas de manque de potentiel hydroélectrique ou d’ensoleillement.

Article précédentCiné Nui Spéciale Saga Sniper
Article suivantGnoméo et Juliette

infos coronavirus