samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Le fret maritime des citernes d’eau potable pour les archipels pris en charge à 50% par le Pays

Publié le

Le Conseil des ministres a approuvé aujourd'hui la prise en charge à hauteur de 50% par le Pays du fret maritime des citernes d’eau pour les îles éloignées de la Polynésie française.

Publié le 30/01/2020 à 16:15 - Mise à jour le 30/01/2020 à 17:10
Lecture < 1 min.

Le Conseil des ministres a approuvé aujourd'hui la prise en charge à hauteur de 50% par le Pays du fret maritime des citernes d’eau pour les îles éloignées de la Polynésie française.

Certaines îles de Polynésie française, de par leur environnement géographique et géologique, ne disposent pas de sources d’eau potable, les rendant ainsi dépendantes de la pluviométrie et du stockage de cette ressource par le biais de citernes d’eau.

Afin d’améliorer les conditions de vie des populations des îles éloignées et de faciliter l’accès à cette ressource, le Conseil des ministres a approuvé la prise en charge à hauteur de 50% par le Pays du fret maritime des citernes d’eau de 7 500 litres en polyéthylène, le solde restant à la charge de l’usager.

Le coût annuel serait de l’ordre de 30 millions de Fcfp pour le Pays pour un volume estimé à 350 citernes d’eau.

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des ministres :
– Maintien du prix des hydrocarbures au 1er février
– Rénover le dialogue social en Polynésie française
– Projet de loi du Pays portant modification du Contrat de soutien à l’emploi (CSE)
– 24ème édition du Salon du Tourisme et séminaire des comités du tourisme
– Croisière : voyage de familiarisation
– Publication d’un ouvrage de vulgarisation scientifique sur les bénitiers
– Programme de modernisation des soins de santé primaires 2019-2023
– Projet de loi du Pays relatif au médicament vétérinaire et à ses résidus dans les denrées d’origine animale
– Semaine de l’école maternelle en Polynésie française

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu