lundi 19 août 2019
A VOIR

|

Le fa’a’ati fa’a’apu, victime de son succès

Publié le

Publié le 20/07/2018 à 18:12 - Mise à jour le 20/07/2018 à 18:12
Lecture 2 minutes

Les fruits et surtout les légumes du fenua ont souvent mauvaise presse. c’est pourquoi ce samedi 21 juillet, la chambre d’agriculture a invité la population à découvrir comment ils sont produits… Pour Marc Fabresse de la chambre d’Agriculture et de pêche Lagonaire,  “L’objectif du Fa’a’ati fa’a’apu c’est d’amener la population qui n’est pas forcément habitué, qui va acheter les fruit en magasin ou les légumes et qui n’est pas forcément habitué à planter… donc on leur fait toute une visite de plusieurs fa’a’apu et ça leur permet de voir le rôle de l’agriculteur, des difficultés aussi qu’il peut rencontrer”

La visite s’est déroulée dans un jardin de Papara entièrement labellisé bio. Pour l’agricultrice Heia Teina c’est important pour que les consommateurs de nos produits voient la façon dont on travaille”. C‘était aussi l’occasion de rassurer les participants sur les différents types d’agriculture “il ne faut pas croire que parce qu’il n’est pas bio, il est forcément tout chimique. Les gros producteurs sont tellement contrôlés qu’ils sont vers le raisonné. On ne leur met pas de label parce que ce n’est pas encore mis en place. C’est une réalité du terrain” nous dit Marc Fabresse qui pense qu’il faut avoir confiant en la production locale.
 

Mais la méfiance des consommateurs reste tenace. La plupart des participants étaient là pour apprendre à planter eux même. “quand on va au supermarché, on des produits issus de l’agriculture qui sont hyper cher et on ne sait pas d’où ça vient” nous confie une des visiteuses. “La petite famille quand elle consomme les produits que papa a planté, on est heureux. on se rend compte qu’il n’y a pas d’insecticide et surtout on connait la qualité du produit qu’on mange” nous confie une autre. 

L’opération visait aussi à encourager les particuliers à cultiver eux même leur potager. “Manger local ce n’est pas qu’acheter au magasin, c’est aussi cultiver chez soi.”

L’opération Fa’a’ati Fa’a’apu a été victime de son succès, plus de 100 personnes y ont participé. La Chambre d’agriculture promet d’en organiser d’autres avant la fin de l’année, peut être cette fois, dans une exploitation qui pratique l’agriculture raisonnée.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis et Mata Ihorai

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.