mercredi 5 octobre 2022
A VOIR

|

Le démantèlement du thonier à Arutua va pouvoir commencer

Publié le

Après deux ans d’attente, le démantèlement du Shen Gang Shun, ce thonier chinois échoué à Arutua, va enfin pouvoir débuter avec l’appui d’un navire pas comme les autres : la barge Panama et son remorqueur Koole 35 Valetta spécialisés dans l’enlèvement des épaves de bateau quittera Papeete ce jeudi 14 avril.

Publié le 14/04/2022 à 9:55 - Mise à jour le 14/04/2022 à 10:03
Lecture 2 minutes

Après deux ans d’attente, le démantèlement du Shen Gang Shun, ce thonier chinois échoué à Arutua, va enfin pouvoir débuter avec l’appui d’un navire pas comme les autres : la barge Panama et son remorqueur Koole 35 Valetta spécialisés dans l’enlèvement des épaves de bateau quittera Papeete ce jeudi 14 avril.


91 mètres de long, 27 mètres de large, et une capacité de charge de plusieurs milliers de tonnes : la barge Panama et son remorqueur Koole 35 Valetta sont prêts pour leur mission de démantèlement prévue en trois phases : le retrait des matières dangereuses et polluantes, la découpe du navire et enfin, le levage et le stockage. “On doit d’abord enlever le bois, les huiles… tout ce qui peut brûler. Et ensuite, on va découper la ferraille en petites pièces pour pouvoir la transporter sur la barge. Le bateau fait 400 tonnes, on ne peut pas le lever avec la grue donc on découpe des pièces de 5 à 10 tonnes” explique Jaap Pronk, responsable de la découpe.

La veille de leur départ, les neuf membres d’équipage ont procédé à la réparation des climatiseurs de la barge et au ravitaillement des navires assurant ainsi une autonomie de huit semaines. Une journée et demie de navigation sera nécessaire pour se rendre à Arutua. Si l’entreprise sélectionnée pour le démantèlement a une forte expérience, l’opération ne sera pas pour autant une formalité : “Il y a une grosse influence de Mère Nature. Le site est un réel challenge pour nous, mais nous saurons nous adapter. Nous devons donc nous préparer consciencieusement pour cette opération. Le démantèlement du thonier en lui-même n’est pas une difficulté, mais c’est le site en lui-même et sa situation géographique, les facteurs climatiques et naturels que nous ne pouvons contrôler, qui rendront la tâche plus difficile” précise Martin Meerman, responsable des opérations.

Les précisions de l’opération de démantèlement avec Jean-Christophe Bouissou, vice-président de la Polynésie, invité du journal :


Le départ de la barge et du remorqueur est prévue ce jeudi, à 16 heures. Quatre à six semaines de travaux devraient être nécessaires pour le découpage de l’épave, si les conditions le permettent. Pour rappel, le Shen Gang Shun s’est échoué le 21 mars 2020 suscitant l’indignation de la population de Arutua.

infos coronavirus