A VOIR

|

Communiqué

Le Conseil des Femmes de Polynésie célèbre ses 40 ans

Publié le

COMMUNIQUÉ - La ministre des Solidarités, en charge de la Condition féminine, Virginie Bruant, a participé, ce mercredi matin, à la célébration des 40 ans du Conseil des femmes de Polynésie française, au centre d’hébergement Pu o te Hau de Pirae, aux côtés de la présidente, Chantal Galenon.

Publié le 22/06/2022 à 17:04 - Mise à jour le 23/06/2022 à 9:26
Lecture 4 minutes

COMMUNIQUÉ - La ministre des Solidarités, en charge de la Condition féminine, Virginie Bruant, a participé, ce mercredi matin, à la célébration des 40 ans du Conseil des femmes de Polynésie française, au centre d’hébergement Pu o te Hau de Pirae, aux côtés de la présidente, Chantal Galenon.

Le Haut-commissaire de la République en Polynésie française, Dominique Sorain, la directrice des solidarités, de la famille et de l’égalité (DSFE), Demecia Manuel, la mairesse de la commune de Arue, Teura Iriti, ainsi que plusieurs représentantes du Conseil des femmes, des élues à l’Assemblée de la Polynésie française et des représentantes de différentes associations, étaient également présents.

À l’occasion de cette célébration, une visite de chantier a été programmée en début de matinée, afin de faire le point sur le futur centre de la femme de Polynésie – Pu o te hine here, toujours en construction. L’inauguration devrait avoir lieu le 25 novembre prochain, date significative puisqu’il s’agit de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Virginie Bruant, a tout d’abord remercié le Conseil des femmes de Polynésie pour son action et son engagement quotidien auprès des femmes du Fenua, lors d’un discours prononcé à l’occasion : « Je souhaiterais saluer et applaudir le Conseil des femmes ainsi que toutes les associations qui œuvrent auprès de ces personnes fragilisées par les épreuves de la vie, et auxquelles elles apportent tellement. Bravo ».

Respect, dignité et valorisation de la femme polynésienne sont les trois piliers sur lesquels le Conseil des femmes base son action. Cette organisation non gouvernementale, fondée en 1982, a été reconnue d’intérêt général en octobre 2017, et regroupe, à ce jour 20 associations féminines.

Le monde a réalisé des avancées sans précédent en matière de condition féminine, mais la communauté internationale s’accorde toutefois à reconnaître que la situation de la plupart des femmes et des filles évolue encore trop lentement.

Ainsi, la ministre en charge de la Condition féminine, a indiqué : « Mon ambition est grande pour leur permettre de se réaliser pleinement tant sur le plan social que professionnel, avec le bénéfice de conditions de vie décente, et surtout, à l’abri de toutes formes de violences. » C’est pour ces raisons qu’avec le vice-président Jean-Christophe Bouissou, ils cheminent sur la construction d’un parcours sécurisé au profit des victimes de violences, et ce, sur l’ensemble du territoire polynésien.

En parallèle, le ministère en charge de la Condition féminine et la DSFE apportent leur concours quant à la mise en place d’un schéma territorial de l’aide aux victimes, dont les travaux ont pu reprendre suite à la sollicitation de la ministre. La mise en place d’un schéma d’insertion sociale par l’activité économique devrait donner l’opportunité à de nombreuses femmes d’accéder à plus d’indépendance et d’autonomie.

Enfin, la récente participation de Virginie Bruant, au « Pacific Islands Forum » va permettre de déployer une véritable stratégie en faveur de toutes les femmes du Fenua à l’échelle du Pacifique.

Pour clôturer son discours, la ministre a déclaré : « À l’aube d’une nouvelle étape de votre parcours de vie associative, mesdames les représentantes du Conseil des femmes, j’ai envie de vous rendre hommage en ne pouvant qu’imaginer la ferveur dont vous avez dû faire preuve, et le courage qu’il vous a fallu pour revendiquer, lutter et gagner. Pour vous, et pour nous toutes ici présentes. Et pour cela, je vous dis merci ! ».