vendredi 14 mai 2021
A VOIR

|

Le confinement s’applique jusqu’à l’intérieur des murs des prisons du fenua

Publié le

Le centre de détention de Tatutu n’échappe pas aux mesures de confinement que nous connaissons tous sur Tahiti et Moorea. Comme nous, les personnes détenues ont dû renoncer à un certain nombre d’activités et surtout, aux visites de leurs familles. Des précautions nécessaires : 600 personnes y vivent au quotidien, et l’introduction du Covid-19 au sein de l’établissement pourrait faire des ravages.

Publié le 23/04/2020 à 19:37 - Mise à jour le 24/04/2020 à 8:37
Lecture 2 minutes

Le centre de détention de Tatutu n’échappe pas aux mesures de confinement que nous connaissons tous sur Tahiti et Moorea. Comme nous, les personnes détenues ont dû renoncer à un certain nombre d’activités et surtout, aux visites de leurs familles. Des précautions nécessaires : 600 personnes y vivent au quotidien, et l’introduction du Covid-19 au sein de l’établissement pourrait faire des ravages.

Le confinement : une notion que les personnes détenues à la prison de Papeari, connaissent bien… Déjà privées de liberté, elles subissent, depuis un peu plus d’un mois, un confinement renforcé.

Plus de regroupements, de cours, d’activités, ni d’office religieux et de visites : les contacts sont limités au strict minimum.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Les détenus peuvent sortir à l’air libre, mais c’est vrai que nous sommes obligés de fractionner les mouvements pour éviter d’avoir un trop grand nombre de personnes présentes simultanément », indique Daniel Willemot, le directeur de l’établissement. « On applique les mesures barrières. Les pensionnaires peuvent également participer à des activités sportives, là aussi, en limitant les participants. Le maintien des liens familiaux a été rendu possible par une utilisation accrue du téléphone, pour que malgré tout, le contact reste une réalité avec les familles. On a fait un effort sur l’alimentation pour que cette période n’engendre pas que des frustrations ».

Lire aussi > Covid-19 : quelles mesures pour les établissements pénitentiaires ?

Près de 400 personnes sont détenues à Tatutu, et 200 autres y travaillent. Le covid-19, s’il entrait, pourrait se propager très vite. Une zone de confinement a été rapidement aménagée.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« On a prévu un quartier dans lequel les gens suspectés ou malades pourraient être détenus pour être mis à l’écart, et en même temps pour leur appliquer un protocole de prise en charge sanitaire important. Ce quartier a été utilisé. Fort heureusement nous n’avons pas eu de malades. Mais nous avons eu quelques alertes. Par moment, nous avons eu jusqu’à 9 détenus présents simultanément dans ce quartier de confinement. En fait, ils ont à chaque fois été sortis de ce quartier sur avis médical. Certains sont restés quatorze jours, d’autres ont pu sortir avant. On a eu un transfert venant de Nuutania, juste avant le début du confinement général, et ça s’est traduit par une période de quatorzaine pour les arrivants. On a eu également un retour de permission de sortie qui a eu une quatorzaine en rentrant dans l’établissement. On a vraiment pris toutes les mesures pour que le virus ne rentre pas dans l’établissement ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La direction prépare la fin du confinement et le retour des familles et activités. Des mesures de précaution renforcées seront appliquées.  

infos coronavirus