vendredi 19 juillet 2019
A VOIR

|

Le cimetière de Taravao régulièrement profané

Publié le

Publié le 26/12/2018 à 15:24 - Mise à jour le 26/12/2018 à 15:24
Lecture 2 minutes

Au cimetière de Taravao, les bouteilles d’alcool et autres déchets sont jetés autour des tombes et certaines sépultures sont souillées. Des actes de vandalisme qui indignent les familles des défunts. Manua Tamati a déposé plainte et a lancé une pétition pour alerter les autorités. La tombe de son grand-père et d’autres défunts ne sont pas respectées : “Ce n’est pas un endroit pour venir boire, ce n’est pas un endroit où il faut se lâcher ! Il faut avoir un grand respect envers ceux qui sont décédés. Il faut également penser aux familles qui les ont perdus et qui font leur deuil. C’est insupportable de supporter ce genre de conneries”.

Le cimetière communal est pourtant situé à une centaine de mètres des locaux de la police municipale. Il est devenu depuis 4 ans un lieu de rassemblement pour des jeunes. Sous un abri sale et tagué d’insultes, les jeunes se regroupent régulièrement. Souvent sur fond d’alcool, les actes d’incivisme se répètent et détériorent le lieu sacré : “Ils se croient à la maison ou au dépotoir” déplore Manua Tamati.

Selon le maire Anthony Jamet, le manque d’animation pousse certains jeunes à ce type d’”amusements” : “Cela a pour conséquences des regroupements de personnes dans des lieux inappropriés” déclare-t-il.

Les familles dénoncent un manque d’éducation et l’inaction de la commune pour un problème récurrent et qui ne date pas d’hier : “Cela ne se fait pas de voler des morts !” s’exclame Corina Voirin, signataire de la pétition.

“Là, on se lève et on dit stop, y’en a marre. Il faut penser à nous, les familles. Nous avons payé du marbre qui est très cher, et ils viennent salir et même casser” s’indigne Tamati. Les signatures d’une dizaine de familles ont déjà été recueillies avec une pétition. La mairie envisage de clôturer le cimetière l’an prochain. Mais pour l’heure, ce sont les familles qui continuent de nettoyer les tombes et de surveiller le lieu de repos de leurs proches.
 

Rédaction web avec Naea Bennett et Thomas Chabrol

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Baby Shark version polynésienne

https://www.facebook.com/399255963871718/videos/408281769787870/ Une vidéo publiée jeudi sur Facebook fait le buzz. Des élèves musiciens de Pao pao à Moorea,...

Agression du 14 juillet : le témoignage de la...

La mâchoire fracturée, plusieurs points de suture et 30 jours d'ITT pour l'homme agressé par un ancien légionnaire le 14 juillet à Papeete. L'histoire avait fait le tour des réseaux sociaux, publiée par Steve Hamblin. Nous avons retrouvé la victime. Il raconte :

Te Aito 2019 : les 1055 compétiteurs s’affronteront...

Charley Maitere, membre du comité d’organisation de la Te Aito 2019, était invité en plateau afin de nous parler de la compétition à venir et des dispositifs mis en place autour de ces 2 jours de compétition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X