mardi 16 juillet 2019
A VOIR

|

Le CESC veut prendre le fléau du diabète à bras-le-corps

Publié le

SANTÉ – Comment être encore plus efficace dans la lutte contre le diabète ? Le Conseil économique, social et culturel s’est saisi de la question face à l’ampleur des chiffres : 1 Polynésien sur 5 est atteint de diabète.

Publié le 30/04/2019 à 16:23 - Mise à jour le 14/06/2019 à 15:26
Lecture 2 minutes

SANTÉ – Comment être encore plus efficace dans la lutte contre le diabète ? Le Conseil économique, social et culturel s’est saisi de la question face à l’ampleur des chiffres : 1 Polynésien sur 5 est atteint de diabète.

C’est un fléau. Le Conseil économique, social et culturel (CESC) ne mâche pas ses mots pour qualifier le diabète et son impact au fenua. La situation est telle que l’institution a décidé de lancer une autosaisine.

“En Polynésie française, vous avez un Polynésien sur cinq qui est atteint du diabète et des complications issues du diabète, a déclaré Kelly Asin-Moux, le président du CESC. L’autosaisine est là pour essayer de voir, avec ce chiffre assez alarmant et cette progression constante tous les ans du diabète et de ses complications, comment ça se fait que la Polynésie française n’arrive pas à inverser la courbe ascendante du diabète ?”

En effet, le diabète de type 2, le plus répandu, concerne 45 000 Polynésiens âgés entre 20 et 79 ans. Et 3 000 nouveaux cas apparaissent chaque année.

Si les conséquences humaines sont considérables, le poids économique est lui aussi de taille. “10 milliards par an sont dépensés pour les diabétiques, ce qui est vraiment énorme”, lance Dr Jean-François Wiart, à l’origine de l’autosaisine.

“La longue maladie, pour le diabète, coûte 9,7 milliards, et ceux qui ne sont pas en longue maladie, c’est-à-dire qui ont un diabète qui n’est pas compliqué, donc qui prennent juste des médicaments, coûtent 300 millions, poursuit-il. Donc ce qui coûte cher dans le diabète, ce sont les complications. Les complications du diabète sont dramatiques. Vous pouvez devenir aveugle ; le nombre d’infarctus est important ; l’insuffisance rénale, c’est une ruine. Une personne qui arrive en insuffisance rénale et qu’on est obligé de dialyser, ça coûte à l’heure actuelle 10 millions par an. Et quand vous voyez les gens qu’on ampute au fur et à mesure… les conséquences du diabète sont dramatiques !”

Au fil des réunions, de premières pistes émergent, mais “ce ne sont pas des pistes médicales véritablement”, reprend le Dr Wiart. “On a une approche multisectorielle, c’est-à-dire qu’on va en même temps regarder comment changer l’alimentation des enfants et des parents après ; comment on peut arriver à faire faire du sport à tout le monde ; et comment on peut arriver à ce que le gouvernement taxe ce qui est néfaste à la santé. On est en cours d’exploration, et on voit un petit peu les pistes de ce qu’on pourra faire plus tard.”

Comme inscrire les fruits et légumes sur la liste des produits de première nécessité afin de les rendre plus accessibles, ou encore de développer l’offre d’infrastructures sportives dédiées au grand public.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

La vidéo incroyable d’une saisie record de drogue sur...

Les gardes-côtes américains ont dévoilé la vidéo d'un coup de filet impressionnant. Le 18 juin dernier, selon CNN, ils ont saisi 18 tonnes de cocaïne et 420 kilos de marijuana sur un sous-marin qui naviguait dans le Pacifique. Une saisie qui voudrait près de 60 milliards de Fcfp.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV