lundi 23 septembre 2019
A VOIR

|

Le Bougainville en mission de souveraineté à Rimatara

Publié le

Les habitants de Rimatara ont eu la visite du bâtiment multi-missions "Bougainville" le week-end dernier. L’équipage, qui assure la sécurité et la protection de l’espace maritime français, est en mission de souveraineté dans les Australes.

Publié le 03/09/2019 à 14:30 - Mise à jour le 03/09/2019 à 14:41
Lecture 1 min.

Les habitants de Rimatara ont eu la visite du bâtiment multi-missions "Bougainville" le week-end dernier. L’équipage, qui assure la sécurité et la protection de l’espace maritime français, est en mission de souveraineté dans les Australes.

Le bâtiment multi-missions Bougainville s’est ancré le temps d’un week-end au large de Rimatara. Dans son périple en Polynésie, la marine nationale est venue rencontrer les autorités de l’île et la population. Une venue qui fait partie des nombreuses missions de l’équipage.

“On vient parler de nos missions, notamment de police des pêches, d’assistance dans les îles, et aussi de sauvetage en particulier. (…) Ce qui est important aussi pour nous, c’est de continuer à ancrer chaque bâtiment de la marine nationale dans le paysage polynésien, pour que les Polynésiens sentent le lien qu’il y a entre les armées ici et la population” explique Owen O’Neill, commandant de l’équipage B du Bougainville.

Owen O’Neill, commandant de l’équipage B du Bougainville (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour se faire, la marine nationale a également développé des parrainages avec une île de chaque archipel : “Le Bougainville, c’est un parrainage pour un des deux équipages avec l’île de Fakarava dans les Tuamotu, et un parrainage avec l’île de Rurutu dans les Australes. (…) Cela montre à la population qu’on est là, et qu’on les protège même très loin sur les bordures de la zone économique exclusive quand on fait de la police des pêches à leurs frontières” poursuit le commandant.

Après sa visite, le Bougainville est reparti vers l’ouest pour poursuivre sa mission de souveraineté.

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires