vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Le bateau-hôpital chinois Ark Peace en escale

Publié le

Publié le 21/12/2018 à 17:27 - Mise à jour le 21/12/2018 à 17:27
Lecture 2 minutes

Cela fait dix ans qu’il sillonne les mers, dix ans au cours desquels il a soigné 230 000 personnes à travers le monde. Pour saluer le retour en Polynésie du navire Ark Peace, trois ans après son dernier passage, les associations culturelles chinoises et le consulat de Chine en Polynésie avaient préparé un accueil chaleureux qui mêlait culture chinoise et tahitienne.
 
Un accueil qui a ravi les 200 membres d’équipage, des médecins pour la plupart. Car le Ark Peace est un véritable hôpital. Financé par la marine chinoise, il parcourt le globe pour dispenser gratuitement des soins. À son bord, on retrouve du matériel à la pointe de la technologie. Ici de l’ophtalmologie, plus loin le dentaire. Dans ce bateau, on opère tout à l’exception du cerveau.
 
Il y a même une salle de visioconférence pour prendre avis auprès d’autres médecins basés en Chine. Le navire fait ici sa dernière escale avant de regagner la chine. Il achève la plus longue de ses missions jamais réalisées, après un périple de plusieurs mois en Amérique latine.
 
“C’est la neuvième fois que notre navire hôpital part accomplir les missions qui nous sont confiées par la Chine, explique Bao Feng Guo, le capitaine du navire. Ce voyage a été le plus long et celui au cours duquel nous avons visité le plus de pays. On y vient pour leur fournir des services médicaux dans un but humanitaire, nous avons aussi fait plusieurs visites amicales.”
 
Le Ark Peace est en Polynésie seulement pour un ravitaillement, car la législation française ne permet pas aux médecins chinois d’exercer sur notre territoire. Les marins sont tout de même ravis de revenir au fenua.
 
“C’est vraiment un grand plaisir de revenir ici, poursuit le capitaine. Je me souviens qu’en 2015 nous avons eu beaucoup d’activités, des échanges avec la base militaire, nous avons aussi organisé des matchs de football, tout cela avait été très enrichissant.”
 
“Je voudrais souligner que dans le cadre du partenariat global stratégique de plus en plus approfondi entre la Chine et la France, les relations entre la Chine et la Polynésie française se sont beaucoup développées, a tenu à ajouter Zhi Liang Shen, le consul de Chine en Polynésie. La visite de ce bateau en est une des preuves. Ce genre de visites croisées vont s’accroître encore dans les années à venir, cela prouve notre confiance mutuelle.”
 
Le navire quittera les eaux polynésiennes lundi.
 

 Rédaction web avec Tamara Sentis et Mata Ihorai

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER