mardi 19 octobre 2021
A VOIR

|

Le “avaro”, le gâteau au coco du dimanche à Anaa

Publié le

Direction l'archipel des Tuamotu, à Anaa, afin de découvrir les secrets de préparation du gâteau au coco très prisé des habitants, le "avaro". Ce mets local est dégusté tous les dimanches après le culte.

Publié le 31/05/2020 à 15:27 - Mise à jour le 31/05/2020 à 14:56
Lecture 3 minutes

Direction l'archipel des Tuamotu, à Anaa, afin de découvrir les secrets de préparation du gâteau au coco très prisé des habitants, le "avaro". Ce mets local est dégusté tous les dimanches après le culte.


À Anaa, le dimanche est sacré. La population doit impérativement cesser toute activité car la priorité va au culte, le purera’a. Selon les confessions religieuses, il peut durer une heure ou alors toute une journée. C’est pour cette raison que les habitants ont pris l’habitude de préparer leur repas du dimanche avec le fameux “avaro”, un gâteau au coco, sorte de cheesecake local dont ils raffolent.

Le ahimaa, le four de pierre, est préparé uniquement pour cuire le “avaro” :

Le “avaro” est simple à préparer. Il suffit de mélanger de l’eau de coco, de la farine et de l’amidon dans un plat, et d’ajouter ensuite un peu de sucre. Pour le dosage, les ingrédients sont généralement mesurés en utilisant des bols ou des tasses. Et en général, les cuisiniers des îles se fient beaucoup à la texture du mélange.

Si les femmes préparent, en général, la pâte, les hommes s’occupent du four, le kopihe. Après 40 minutes de préparation, il faut passer à la phase cuisson qui dure plus de 10 heures. C’est pourquoi le gâteau est préparé la veille : le four est refermé vers 20 heures le samedi et rouvre vers 6 heures 30 le lendemain matin.

Rédigé par

infos coronavirus