mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Le 14 juin, journée mondiale du don du sang

Publié le

Le CHPF organisera demain une grande collecte à l’occasion de la Journée mondiale du don du sang. Lancée en 2004 par l’OMS, cette journée a pour objectif de sensibiliser le grand public. Elle permettra aussi et surtout de régénérer une bonne partie des stocks disponibles afin de pouvoir sauver des vies.

Publié le 13/06/2021 à 16:11 - Mise à jour le 13/06/2021 à 16:11
Lecture 2 minutes

Le CHPF organisera demain une grande collecte à l’occasion de la Journée mondiale du don du sang. Lancée en 2004 par l’OMS, cette journée a pour objectif de sensibiliser le grand public. Elle permettra aussi et surtout de régénérer une bonne partie des stocks disponibles afin de pouvoir sauver des vies.

Faire un don du sang permet de sauver trois vies. C’est avec ces valeurs que le centre de transfusion sanguine de l’hôpital du Taaone compte mobiliser les 200 personnes attendues ce lundi pour célébrer la 17ème Journée mondiale du don du sang. Un geste simple qui ne prend que quelques minutes, si essentiel pour sauver des vies.

“La transfusion en Polynésie est une transfusion d’un Pays indépendant, aucune poche ne vient de l’extérieur. Pas de donneur de sang Polynésien égal pas de sang. Et je ne vous dis pas les conséquences pour toutes les structures hospitalières. Le CTS doit être en mesure de fournir en temps et en heure tous les produits sanguins nécessaires”, explique Dr Julien Broult, chef de service du centre de transfusion sanguine

Avec plus de 50 000 donneurs répertoriés dans la banque de données, le CTS souhaite aujourd’hui mobiliser les jeunes pour renouveler ces donneurs. Les besoins sont en constante augmentation, passant de 2 000 poches par an il y a 15 ans à plus de 7 000 aujourd’hui.

“C’est comme tout, les donneurs vieillissent et à partir de 70 ans, tu ne peux plus donner. Donc il faut que quand un donneur quitte l’environnement de donneur, il soit remplacé”, indique Dr Julien Broult. “Donc c’est un appel également aux jeunes, vous serez toujours bien reçus. Vous serez très contents d’avoir sauvé des vies et de m’avoir aidé à sauver des vies”.

Et la mobilisation touche aussi les membres du centre hospitalier qui n’hésitent pas à faire don de leur sang. Une notion importante pour ces personnes confrontées au quotidien par l’utilité d’un tel geste, comme le témoigne Réjane Morey, secrétaire administrative du centre de transfusion sanguine : “sensibiliser les gens au fait que c’est la journée mondiale de don du sang, d’en parler autour d’eux, c’est très important. Pour qu’on ait de plus en plus de donneurs pour qu’on ne soit pas un jour en pénurie de sang en Polynésie française”.

Ainsi les personnes âgées de 18 à 70 ans pourront se rendre au centre de transfusion sanguine de 7h00 à 17h00. Le CTS est situé au deuxième étage du CHPF. A noter que dans le monde, 8 personnes sur 10 n’ont pas accès à la sécurité transfusionnelle. Une raison de plus de célébrer et surtout de participer à cet effort commun.

infos coronavirus