samedi 19 octobre 2019
A VOIR

|

L’Autorité polynésienne de la concurrence s’attaque aux PPN

Publié le

Publié le 11/10/2018 à 15:13 - Mise à jour le 11/10/2018 à 15:13
Lecture 2 minutes

Début 2016 déjà, l’Autorité Polynésienne de la Concurrence (APC) l’avait annoncé.  Que ce soit les Produits de première nécessité (PPN), les mécanismes d’importation et de distribution, ou encore les transports aériens : elle compte bien explorer tous les secteurs de l’économie en Polynésie. Son objectif : baisser les prix et redonner du souffle aux finances publiques.

>>> Lire aussi : Flambée des prix exceptionnelle pour le thon blanc polynésien

Le 11 octobre 2018, soit plus de deux ans plus tard, l’APC a publié les résultats de ses investigations concernant les PPN dans un premier “document préparatoire” de 64 pages où elle dénonce, entre autres, une augmentation constante des prix des PPN et démontre une inefficacité du mécanisme : “Le maintien de la réglementation sur les prix et les marges en Polynésie française et ses nombreuses modifications, en dérogation au principe de liberté de prix, n’a pas démontré son efficacité sur le plan économique”.

> Une consultation publique

Le constat de l’APC est sans appel : 
 – La réglementation relative aux produits de première nécessité ne s’est pas révélée aussi efficace que ce qui avait été attendu ;
– La réglementation polynésienne s’écarte de manière significative de celles présentes dans les autres petites économies insulaires du Pacifique Sud ;
– La réglementation présente certains risques d’atteinte à la concurrence.

Ce document de consultation publique présente également “les pistes de réflexion (…) en vue de procéder à une consultation publique. Son objectif est de permettre d’apporter les éclairages nécessaires au collège de l’Autorité en vue de l’adoption d’une position finale équilibrée sur le fonctionnement concurrentiel de l’approvisionnement en produits de première nécessité en Polynésie française”. Le public est invité à répondre à un questionnaire (qui débute à partir de la page 41) du document.
L’APC les analysera ensuite pour la publication de son avis.

Pour rappel, les Produits de Première Nécessité sont exonérés de la TVA et de la plupart des droits et taxes. On recense environ 70 produits PPN en Polynésie : cela va du thon blanc, en passant pour le sucre en poudre ou encore le liquide vaisselle.
 

Rédaction web 

Télécharger le document de consultation publique ici :

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Vaimua Muliava : “Le numérique, c’est la nouvelle pirogue...

Vaimua Muliava, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie est actuellement en visite au fenua dans le cadre du Digital festival Tahiti qui se tient à la Présidence depuis le 16 octobre et qui se termine ce samed

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X