mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

L’Autorité polynésienne de la concurrence s’attaque aux PPN

Publié le

Publié le 11/10/2018 à 15:13 - Mise à jour le 11/10/2018 à 15:13
Lecture 2 minutes

Début 2016 déjà, l’Autorité Polynésienne de la Concurrence (APC) l’avait annoncé.  Que ce soit les Produits de première nécessité (PPN), les mécanismes d’importation et de distribution, ou encore les transports aériens : elle compte bien explorer tous les secteurs de l’économie en Polynésie. Son objectif : baisser les prix et redonner du souffle aux finances publiques.

>>> Lire aussi : Flambée des prix exceptionnelle pour le thon blanc polynésien

Le 11 octobre 2018, soit plus de deux ans plus tard, l’APC a publié les résultats de ses investigations concernant les PPN dans un premier « document préparatoire » de 64 pages où elle dénonce, entre autres, une augmentation constante des prix des PPN et démontre une inefficacité du mécanisme : « Le maintien de la réglementation sur les prix et les marges en Polynésie française et ses nombreuses modifications, en dérogation au principe de liberté de prix, n’a pas démontré son efficacité sur le plan économique ».

> Une consultation publique

Le constat de l’APC est sans appel : 
 – La réglementation relative aux produits de première nécessité ne s’est pas révélée aussi efficace que ce qui avait été attendu ;
– La réglementation polynésienne s’écarte de manière significative de celles présentes dans les autres petites économies insulaires du Pacifique Sud ;
– La réglementation présente certains risques d’atteinte à la concurrence.

Ce document de consultation publique présente également « les pistes de réflexion (…) en vue de procéder à une consultation publique. Son objectif est de permettre d’apporter les éclairages nécessaires au collège de l’Autorité en vue de l’adoption d’une position finale équilibrée sur le fonctionnement concurrentiel de l’approvisionnement en produits de première nécessité en Polynésie française ». Le public est invité à répondre à un questionnaire (qui débute à partir de la page 41) du document.
L’APC les analysera ensuite pour la publication de son avis.

Pour rappel, les Produits de Première Nécessité sont exonérés de la TVA et de la plupart des droits et taxes. On recense environ 70 produits PPN en Polynésie : cela va du thon blanc, en passant pour le sucre en poudre ou encore le liquide vaisselle.
 

Rédaction web 

Télécharger le document de consultation publique ici :

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV