jeudi 19 septembre 2019
A VOIR

|

Laure Manaudou en visite à l’hôpital

Publié le

Publié le 27/10/2015 à 16:55 - Mise à jour le 27/10/2015 à 16:55
Lecture 2 minutes

Laure Manaudou a rendu visite aux enfants hospitalisés à l’hôpital de Taaone. La championne a fait chacune des chambres, pour rencontrer des enfants malades, mais heureux et très émus par sa visite. Entre autographes et séances photo improvisées, Laure Manaudou a donné de son temps, pour le plus grand bonheur des enfants.

Laure Manaudou s’est dévoilée comme une championne au cœur tendre et une maman avant tout. Elle a confié aux médias : “les enfants sont tous pareils. Ils sont innocents et moi ça me fait plaisir qu’on ne me reconnaisse pas. Du coup, ils me prennent pour quelqu’un de normal… Chose qui n’arrive plus trop souvent, depuis 10 ans… Et ça me fait plaisir. Ils me prennent pour une maman et pas pour la fille qui est passée à la télé, mais qu’ils ne connaissent pas parce qu’ils n’étaient pas nés. Donc ça, c’est appréciable.”

Laure Manaudou s’est réjouie de rencontrer des enfants souriants : “ça fait plaisir de voir des enfants comme ça dans les hôpitaux. On voit que ce n’est pas traumatisant pour eux … qu’il y a une salle de jeu , une école et beaucoup de choses qui sont faites pour eux.”

C’est notamment l’’association Pererau Here O Te Tama , celle du service de Pédiatrie du Centre hospitalier du Taaone qui se charge d’améliorer le quotidien de ces enfants.
Dr Jérôme Pasche, chef de service de Pédiatrie et président de l’association Pererau Here O Te Tama l’a souligné, Laure Manaudou n’est pas la première célébrité a rendre visite aux enfants. “On a eu des chanteurs Hawaïens, on a eu Jamel Debbouze, Yannick Noa, Samantha Oups… Eh oui, on a de temps en temps des visites comme ça. Des champions de va’a viennent et ils sont quelque fois plus connus par les enfants que les chanteurs et acteurs de métropole.”

Pour le président de l’association, il n’y a pas de doute, ce genre de visite améliore non seulement le quotidien des enfants, mais aussi celui des parents. C’est un moment de détente qu’ils peuvent partager et qui vient casser un peu le rythme des soins parfois lourds pour les enfants.
 

Rédaction web (Reportage de Laure Philibert)

 
 

Laure Manaudou

Dr Jérôme Pasche, Chef de service – Service de Pédiatrie et président de l’association Pererau here o te tama

Tere Manaarii

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Under The Pole III : Une capsule à Moorea...

Vivre sous l’eau. Observer et étudier le fond des océans sans limite de temps. Un rêve. Une utopie. C’est pourtant ce que s'apprête à faire l’équipe d'Under The Pole à bord de la Capsule.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV