jeudi 9 juillet 2020
A VOIR

|

L’art de la sculpture des bougies avec Tehani

Publié le

Des centaines de bougies vont illuminer les tombes pour la Toussaint. Certains en font même des œuvres d’art. Tehani Roapamoa exerce un métier peu répandu. Au parc Aorai Tinihau, au marché des Floralies, la jeune artiste expose ses bougies sculptées et personnalisées à la main.

Publié le 31/10/2019 à 10:29 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture 2 minutes

Des centaines de bougies vont illuminer les tombes pour la Toussaint. Certains en font même des œuvres d’art. Tehani Roapamoa exerce un métier peu répandu. Au parc Aorai Tinihau, au marché des Floralies, la jeune artiste expose ses bougies sculptées et personnalisées à la main.

Le savoir-faire de Tehani est surprenant. Elle sculpte la paraffine pour créer des bougies décoratives qu’on oserait à peine allumer. Dans son atelier, pas de machine énorme. Tehani utilise de la paraffine liquide maintenue à 60-70 degrés, et teintée avec un mélange de couleurs primaires. L’artisane dispose de 5 à 8 minutes pour travailler la cire au couteau. Au-delà, la bougie refroidit et devient impossible à sculpter. Une technique qu’elle a appris sur Internet.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Je n’arrive pas à reproduire la même chose, parce qu’au fur et à mesure que je sculpte, il y a des idées ou des sentiments qui sortent. C’est au feeling en fait » confie la jeune femme.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Tehani a monté son entreprise il y a seulement cinq mois. Et pourtant, la flamme l’anime depuis une vingtaine d’années. À l’âge de 8 ans, elle découvre lors d’un voyage à Hawaii le travail des artisans sculpteurs de bougies. « J’étais vraiment stupéfaite de voir toute cette création fait-main, avec toutes les différentes couleurs. Et cela m’a vraiment donné envie de faire ça » nous dit-elle.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Chaque modèle est unique et personnalisé pour des événements festifs ou familiaux. Les couleurs traduisent l’état d’âme de l’artiste…

Article précédentPurotu avec Shelby
Article suivantDALS : qui sera éliminé ?

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Malgré les critiques, l’Assemblée adopte le SAGE

Adopté par 39 voix contre 18, le schéma d’aménagement général de Polynésie française a d’abord fait l’objet de quelques empoignades ce matin. Vivement critiqué par les élus de l’opposition, le SAGE s’est rapidement vu éclipser par la très controversée Route du sud.

Nucléaire : le collectif Nuna’a a ti’a demande « une...

Le collectif Nuna’a a ti’a qui lutte contre toutes les formes d’injustices, a adressé aujourd'hui à un courrier à l'intention du président du Pays Edouard Fritch, concernant les sujets liés au nucléaire.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV