mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

L’affaire Papy Fat en appel : la famille attend toujours des réponses

Publié le

Publié le 02/12/2018 à 15:01 - Mise à jour le 02/12/2018 à 15:01
Lecture 2 minutes

Contrairement au premier procès, celui en appel qui s’est ouvert ce lundi matin, se déroule à huis-clos. Une demande d’un avocat de la défense, sachant que deux des accusés étaient mineurs au moment des faits.

>>> Lire aussi : Affaire papy Fat : les quatre condamnés font appel

Les quatre hommes comparaissent pour avoir violenté Chan Sin Thong Fat, dit Papy Fat, 82 ans, le 21 juillet 2008 afin de lui soutirer de l’argent. Une agression qui aurait causé la mort de l’octogénaire dont le corps n’avait été retrouvé que 5 ans plus tard. Mais les quatre accusés contestent en partie les faits, raison pour laquelle ils ont décidé de faire appel. « Ils expliquent qu’ils ont essayé d’aider Papy Fat à descendre de la montagne, qu’ils ont essayé de le dissuader de grimper puisque c’était un endroit dangereux, qu’ils l’ont laissé quand la nuit est tombée et qu’ils l’ont retrouvé mort le lendemain. Et c’est à ce moment-là qu’ils n’ont pas assuré, en craignant du fait des empreintes qu’ils avaient pu laisser en essayant de l’assister qu’on leur reproche de l’avoir tué » explique Maître Adrien Huguet, avocat de l’un des accusés.

Les enfants de la victime, eux, auraient souhaité ne pas être obligés de vivre un second procès : « C’est quand même toujours douloureux quand on évoque les circonstances de la mort de notre papa. Je pense qu’ils doivent assumer leur condamnation » déclare Jeannine Loo, fille de la victime.

>>> Lire aussi : Procès papy Fat : des peines de 15 à 20 ans de prison pour les accusés

Quelle que soit l’issue du procès, James Lau, l’avocat de la famille du défunt espère en tous les cas que la vérité sera faite car les accusés sont loin d’avoir dit toute la vérité selon lui : « Pour la famille, la peine n’est pas une victoire. La victoire, c’est qu’il y ait une reconnaissance de la responsabilité. Le fait que chacun des accusés nie, et que finalement on ne sait pas comment Papy Fat est décédé, c’est assez insupportable ».

Le procès, qui est le dernier de cette session d’assises, doit s’achever vendredi. Alors qu’ils comparaissaient libres en première instance, les quatre accusés sont aujourd’hui détenus.
 

Jean-Baptiste Calvas

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV