samedi 10 avril 2021
A VOIR

|

L’accueil Te Vai-ete a distribué 29 659 repas en 2020

Publié le

En 2020, les missions de l'accueil Te Vai-ete se sont développées et multipliées. L'année dernière, 413 personnes en grande précarité y ont bénéficié d’au moins un repas et une douche. Au total, ce sont 29 659 repas qui ont été distribués au centre et à l'occasion de maraudes.

Publié le 28/01/2021 à 9:38 - Mise à jour le 28/01/2021 à 10:01
Lecture 2 minutes

En 2020, les missions de l'accueil Te Vai-ete se sont développées et multipliées. L'année dernière, 413 personnes en grande précarité y ont bénéficié d’au moins un repas et une douche. Au total, ce sont 29 659 repas qui ont été distribués au centre et à l'occasion de maraudes.

Le nombre des sans-abri n’augmente pas de manière exponentielle. Ils sont toujours entre 300 et 350 personnes à vivre dans la rue. Sur les 229 qui viennent régulièrement aux petits déjeuners, 78% ont plus de 30 ans. Ce qui va à l’encontre de l’image véhiculée par les réseaux sociaux, où l’on évoque des jeunes paresseux. Et puis il y a un pourcentage de personnes qui ont des revenus, mais qui, faute de logement, deviennent SDF.

« On a une vingtaine de salariés, une quarantaine de gens qui ont une Cotorep, une quarantaine qui sont en CAE, une vingtaine de retraités, ce qui représente en gros, sur 229, 103 personnes », détaille Père Christophe Barlier, vicaire de la cathédrale de Papeete.

L’histoire de l’accueil Te Vai-ete a commencé il y a maintenant 26 ans. Le docteur Raynal, actuel ministre de la Santé, cherchait à nourrir et offrir un minimum d’hygiène à ces personnes en grande précarité. Mme Carlson a alors cédé un espace à Vaininiore. Le site accueille toujours des SDF, mais en raison des contraintes sanitaires, le presbytère de la cathédrale de Papeete a dû leur ouvrir aussi ses portes.  

« Le caddie de la miséricorde tourne très bien puisque on peut, là ce n’est pas pour les sans-abri, assister les familles dans les quartiers, poursuit Père Christophe. On a vu une augmentation considérable. On a les actions des canettes qui continuent. Et puis il y a une grande générosité. Régulièrement on reçoit beaucoup de dons alimentaires. »

Par nécessité, les missions se sont multipliées et développées pour venir en aide à une population en grande précarité. Un réseau sanitaire a été mis en place. Si les consultations sont gratuites, le coût des médicaments, lui, est à la charge de Te Vai-ete. L’an dernier, ils ont coûté plus de 280 000 Fcfp.

La réinsertion des SDF est un processus lancé depuis 2 ans avec le Sefi. L’an dernier, sur 55 SDF, 38 sont allés au bout de leur formation et 4 ont obtenu un contrat de travail.

L’année 2020 en chiffres

– 29 659 repas distribués : 14 659 à l’accueil Te Vai-ete et 15 000 lors des maraudes
– 746 personnes rencontrées
– 314 jours ouvrés
– 142 maraudes
– 2 226 451 Fcfp d’alimentation
– 300 435 Fcfp d’électricité
– 156 406 Fcfp de gaz

infos coronavirus