dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

La vente en vrac gagne Moorea

Publié le

Une nouvelle épicerie a ouvert ses portes à Moorea. Mais pas n'importe quelle épicerie : celle-ci est ambulante. Elle parcourt les routes depuis deux semaines. Désormais, vous pouvez vous fournir en riz, pâtes, fruits secs, lessive...sans emballage jetable : une initiative qui va dans le sens de la réduction des déchets.

Publié le 10/01/2021 à 14:58 - Mise à jour le 11/01/2021 à 19:04
Lecture 2 minutes

Une nouvelle épicerie a ouvert ses portes à Moorea. Mais pas n'importe quelle épicerie : celle-ci est ambulante. Elle parcourt les routes depuis deux semaines. Désormais, vous pouvez vous fournir en riz, pâtes, fruits secs, lessive...sans emballage jetable : une initiative qui va dans le sens de la réduction des déchets.

Alors que de nombreuses sociétés sont impactées par la crise sanitaire, des entrepreneurs ont profité du confinement pour mûrir des projets.

C’est le cas de Fanny et Caroline … résultat : les deux jeunes femmes mettent également en valeur les produits locaux de l’île. L’idée étant de développer la consommation locale.

“C’est bon pour l’économie du fenua, parce que c’est bon pour l’impact carbone” souligne Fanny Tesson, l’une des co-gérantes de l’épicerie ambulante. “On a du café qui est cultivé aux Australes, de l’huile de coco qui est produite à Moorea, tout comme des en-cas, fruits séchés, cookies, miel qui viennent d’ici. On a des savons, des accessoires zéro déchets en couture. Et on cherche toujours des producteurs qui nous permettent de nous diversifier encore”.

Crédit photo TNTV

Le procédé est le même que pour toute vente en vrac. Le consommateur vient avec ses contenants. Si besoin, la roulotte peut en fournir. Il n’y a alors plus qu’à choisir ses produits puis le tout est pesé. Une démarche qui permet de réduire le gaspillage alimentaire et les déchets. Et la population y adhère.

“Je suis venue me renseigner pour des pâtes, etc, et je trouve que c’est une bonne initiative”, explique une cliente.

Ouverte du lundi au samedi, la roulotte change d’emplacement tous les jours afin de toucher un maximum de personnes sur l’île. “On est le lundi à Maharepa, le mardi à Tiahura, le jeudi à Paopao, le vendredi à Vaiare, et le samedi, nous sommes de retour à Maharepa” indique Fanny Tesson. “Ca permet de limiter les déplacements individuels, et donc, la consommation de carburant”.

S’il n’est pas encore entré dans les habitudes de la population de Moorea, le concept a déjà conquis bon nombre de personnes.  Il montre qu’économie et écologie peuvent se conjuguer.

Rédigé par

infos coronavirus