samedi 18 septembre 2021
A VOIR

|

La vente de fruits et légumes en bord de route, une source de revenus pour beaucoup

Publié le

Publié le 10/02/2019 à 15:56 - Mise à jour le 10/02/2019 à 15:56
Lecture < 1 min.

“Chez moi, mon grand-père a planté et si les enfants sont intelligents, ils en profitent”, raconte Joseph. Le jeune homme peut gagner jusqu’à 10 000 Fcfp par jour.  
Tevaiti quant à lui, aide ses beaux parents à vendre en attendant de décrocher un emploi d’électricien. “J’attends des entretiens avec EDT. (…) Ça aide un peu financièrement.”

Mais vendre en bord de route n’est pas toujours simple : “On peut attendre de 7 heures à 17 heures. Des fois il n’y a qu’un client qui passe”, explique Joseph. 
Tevaiti raconte qu’il avait “honte” au début et n’osait pas venir vendre en bord de route. 

La honte c’est aussi ce qui freine les enfants de Philomène : “C’est comme ça nos jeunes d’aujourd’hui : “j’ai honte”. Des fois on est obligés de demander à une copine de venir aider. Mais je dois la payer.” 

“Au début j’avais honte, mais après on n’a pas le choix. Je pousse les jeunes. Venez au bord de la route.”, lance Tevaiti. 

Rédaction web (Interviews : Brandy Tevero / Jeanne Tinorua Tehuritaua)

Rédigé par

infos coronavirus