jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

La vente de fruits et légumes en bord de route, une source de revenus pour beaucoup

Publié le

Publié le 10/02/2019 à 15:56 - Mise à jour le 10/02/2019 à 15:56
Lecture < 1 min.

« Chez moi, mon grand-père a planté et si les enfants sont intelligents, ils en profitent », raconte Joseph. Le jeune homme peut gagner jusqu’à 10 000 Fcfp par jour.  
Tevaiti quant à lui, aide ses beaux parents à vendre en attendant de décrocher un emploi d’électricien. « J’attends des entretiens avec EDT. (…) Ça aide un peu financièrement. »

Mais vendre en bord de route n’est pas toujours simple : « On peut attendre de 7 heures à 17 heures. Des fois il n’y a qu’un client qui passe », explique Joseph. 
Tevaiti raconte qu’il avait « honte » au début et n’osait pas venir vendre en bord de route. 

La honte c’est aussi ce qui freine les enfants de Philomène : « C’est comme ça nos jeunes d’aujourd’hui : « j’ai honte ». Des fois on est obligés de demander à une copine de venir aider. Mais je dois la payer. » 

« Au début j’avais honte, mais après on n’a pas le choix. Je pousse les jeunes. Venez au bord de la route. », lance Tevaiti. 

Rédaction web (Interviews : Brandy Tevero / Jeanne Tinorua Tehuritaua)

infos coronavirus