fbpx
vendredi 22 novembre 2019
A VOIR

|

La vente de fruits et légumes en bord de route, une source de revenus pour beaucoup

Publié le

Publié le 10/02/2019 à 15:56 - Mise à jour le 10/02/2019 à 15:56
Lecture < 1 min.

“Chez moi, mon grand-père a planté et si les enfants sont intelligents, ils en profitent”, raconte Joseph. Le jeune homme peut gagner jusqu’à 10 000 Fcfp par jour.  
Tevaiti quant à lui, aide ses beaux parents à vendre en attendant de décrocher un emploi d’électricien. “J’attends des entretiens avec EDT. (…) Ça aide un peu financièrement.”

Mais vendre en bord de route n’est pas toujours simple : “On peut attendre de 7 heures à 17 heures. Des fois il n’y a qu’un client qui passe”, explique Joseph. 
Tevaiti raconte qu’il avait “honte” au début et n’osait pas venir vendre en bord de route. 

La honte c’est aussi ce qui freine les enfants de Philomène : “C’est comme ça nos jeunes d’aujourd’hui : “j’ai honte”. Des fois on est obligés de demander à une copine de venir aider. Mais je dois la payer.” 

“Au début j’avais honte, mais après on n’a pas le choix. Je pousse les jeunes. Venez au bord de la route.”, lance Tevaiti. 

Rédaction web (Interviews : Brandy Tevero / Jeanne Tinorua Tehuritaua)

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La Polynésie représentée à la réunion du Centre National...

En représentation d’Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre en charge de la Culture et de l’Environnement, et à sa demande, le directeur de cabinet du ministère, Maurice Yune, a siégé, jeudi dernier, au conseil plénier du Centre National de la Biodiversité, au ministère de la Transition écologique et solidaire à Paris.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X