lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

La tête et les jambes

Publié le

Publié le 30/08/2016 à 10:07 - Mise à jour le 30/08/2016 à 10:07
Lecture < 1 min.

Mickael Roche, professeur d’EPS  au lycée Gauguin a souhaité proposer cette année, en lieu et place du sempiternel cross, une nouvelle formule qui consiste en une partie sportive et une partie intellectuelle. « C’est une manifestation qu’on organise dans le cadre de la Journée du Sport Scolaire. Nous avons souhaité organiser une journée un peu innovante, pour changer un peu de l’habituel cross. On a voulu proposer aux élèves et enseignants une nouvelle formule qui consiste en une partie sportive, et une partie intellectuelle, qui permet d’engranger des point de bonus ou de malus ».

Au menu, pour la partie sportive : Un parcours de 36 km en binôme, sous forme de relais. Les classes devant parcourir le plus rapidement possible le parcours. Chaque binôme ayant un kilomètre à parcourir. Concernant la partie intellectuelle, chaque classe est divisée en trois groupes. Un groupe en course, un autre en attente et le dernier en atelier.

Le groupe qui se trouve en atelier doit, soit résoudre des énigmes, soit répondre à des questions de culture générale spécifique à la Polynésie, ou bien ériger une construction. Celle-ci la plus haute possible et ce, sans aucun liant. Ni colle, ni scotch, mais avec toutefois du papier et des ciseaux. A voir l’engouement suscité par cette nouvelle formule, nul doute qu’elle sera reconduite l’année prochaine.
 

Rédaction Web avec Oriano Tefau

infos coronavirus