jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

La tendance du jeûne thérapeutique au fenua

Publié le

Diabète, cancer ou encore obésité... des maladies qui affectent particulièrement la Polynésie. Pour lutter contre ce fléau, certaines personnes malades ont recours au jeûne thérapeutique. Une pratique pour détoxiquer l’organisme et ainsi donner au corps des conditions optimales de guérison. Mais au fenua, la tendance veut que l’on jeûne aussi pour maigrir.

Publié le 12/01/2020 à 11:22 - Mise à jour le 12/01/2020 à 15:50
Lecture 2 minutes

Diabète, cancer ou encore obésité... des maladies qui affectent particulièrement la Polynésie. Pour lutter contre ce fléau, certaines personnes malades ont recours au jeûne thérapeutique. Une pratique pour détoxiquer l’organisme et ainsi donner au corps des conditions optimales de guérison. Mais au fenua, la tendance veut que l’on jeûne aussi pour maigrir.

La pratique du jeûne fait de plus en plus d’adeptes au fenua. Alors que l’obésité et le diabète rongent notre société, la tendance veut que l’on jeûne de façon intermittente pour maigrir. La méthode est ancienne, mais attention, elle n’est pas un remède miracle. « Le jeûne thérapeutique a fait certaines preuves. Il y a pas mal d’études qui ont été faites autour de ça, concernant des gens en pré-chimiothérapie, ou pour une certaine qualité de bien-être chez les sportifs. Mais en aucun cas, le jeûne thérapeutique est là pour faire maigrir. Ce n’est pas du tout le but. Ce qui est un peu étonnant, c’est que l’on passe d’un extrême à l’autre au fenua : on sait qu’on a un gros problème avec des maladies de surcharge et des maladies dues à la mal/trop bouffe, et on passe d’un extrême qui consiste à ‘je ne mange plus’. Déjà, il faut réapprendre à manger normalement avant de parler de jeûne » explique Didier Bondoux, médecin généraliste.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Réapprendre à manger de façon équilibrée et en quantité raisonnable, ces randonneurs le savent bien. Habitués de la marche à pied, ils n’ont pas encore essayé la thérapie, mais c’est inscrit dans leur calendrier : « J’ai un ami qui jeûne pendant trois jours toutes les pleines lunes, en ne buvant que de l’eau. Et il est bien ! (..) Je vais essayer aussi, c’est bon pour le corps » nous dit Moe Taiarui, sportif.

Si pour certaines personnes, le jeûne s’est révélé bénéfique, il est tout de même donc vivement conseillé de bien se renseigner et de demander l’avis de son médecin traitant avant de s’y mettre.

infos coronavirus