vendredi 23 avril 2021
A VOIR

|

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

Publié le

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu

Publié le 03/03/2021 à 15:56 - Mise à jour le 04/03/2021 à 9:26
Lecture 2 minutes

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu

Depuis l’instauration des restrictions de déplacement vers la Polynésie française et la mise en place d’une quarantaine, des modifications ont été introduites dans la règlementation afin de rester au plus près des constats établis à partir de l’expérience des équipes sanitaires sur le terrain et de l’évolution des données scientifiques sur le virus et ses variants.

C’est ainsi qu’il a été introduit, dernièrement, afin d’être en mesure d’isoler rapidement tout nouveau malade, un test supplémentaire de dépistage à J4. Il a en effet été constaté que les personnes positives à un variant de la covid-19 connaissent un développement souvent « précoce » de la maladie et qu’ainsi elles pouvaient être dépistées au plus tôt par le biais d’un auto-test pratiqué le quatrième jour suivant leur arrivée en Polynésie française.

De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour.  Il a ainsi été acté de ramener la quarantaine à une durée de 10 jours et de fixer la date du dernier test de dépistage au huitième jour de la quarantaine au lieu de se baser uniquement sur la durée longue d’incubation de la maladie qui est de 14 jours.

Cette mesure, tout en garantissant une surveillance conforme aux données scientifiques, permettra de raccourcir la quarantaine de quatre jours. Il a également été décidé d’introduire une possibilité de dérogation à la quarantaine limitée à Tahiti dans les conditions sanitaires identiques lorsque le déplacement sur une autre île peut être assuré par un moyen aérien privé, évitant ainsi tout contact avec la population.

Dans le cadre de la réduction de la durée de quarantaine à 10 jours, une mesure d’application immédiate est prévue pour les personnes déjà en quarantaine. Celles-ci pourront en effet bénéficier de la diminution de la quarantaine sous réserve d’un résultat négatif à un test de dépistage de la covid-19 par RT PCR pratiqué entre le huitième et le douzième jour de leur quarantaine.

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

-Rapport annuel d’exécution de la coopération Union Européenne – Polynésie française
-Stratégie polynésienne de participation aux organisations régionales de gestion des pêches (ORGP)
-Développement de la filière bois locale: loi du Pays relative à l’exploitation forestière de propriétés privées plantées en pin des Caraïbes
-Dispositif de soutien à l’activité des croisiéristes: fixation du montant de la taxe pour le développement de la croisière 2021 à 50 Fcfp par escale touristique
-Reconduction du dispositif d’exonération de la taxe de mise en circulation pour les véhicules neufs destinés aux îles autres que Tahiti et Moorea
-Modification de l’arrêté d’application des conditions d’octroi de la licence de transport aérien
-Lancement de la version trilingue de l’application Reo
-Programme Fenua en mouvement
-Modification de l’arrêté relatif aux mesures d’entrée et de surveillance sanitaire des arrivants en Polynésie française
-Mise en œuvre du don de jours de congé dans l’administration
-Création du premier Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique (ITEP) en Polynésie française et mise en place d’une convention de partenariat avec l’AEIS

infos coronavirus