dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

La programmation pour initier les enfants des quartiers aux outils numériques

Publié le

Le confinement a mis en évidence la fracture numérique : tout le monde n'a pas accès à internet et aux nouvelles technologies. L'association Le Park numérique Polynésie a décidé de se rendre dans les quartiers défavoriser pour former les plus jeunes. On en parle dans la Web Zone :

Publié le 16/09/2020 à 9:47 - Mise à jour le 16/09/2020 à 9:47
Lecture 2 minutes

Le confinement a mis en évidence la fracture numérique : tout le monde n'a pas accès à internet et aux nouvelles technologies. L'association Le Park numérique Polynésie a décidé de se rendre dans les quartiers défavoriser pour former les plus jeunes. On en parle dans la Web Zone :

Olivier Gueirard est le directeur de l’école Algora Tahiti. En début d’année, il a lancé avec des proches, l’association Le Park numérique Polynésie. Leur but : réduire la fracture numérique. Et pour cela, ils ont choisi d’initier les plus jeunes à la programmation… « Nous avons créé l’association Le Park numérique Polynésie cette année au mois de mars, avec pour objectif d’apporter des formations numériques aux enfants qui n’ont pas accès à ce type de formations, ni aux outils. (…) Ce qu’il y a de bien dans la programmation, c’est que ça fait appel à plusieurs domaines : utilisation de l’outil informatique. La programmation, ce n’est ni plus ni moins que des résolutions de problèmes. Aujourd’hui les jeunes possèdent tous quasiment un smartphone. Mais un smartphone ce n’est pas la même utilisation qu’un PC. L’utilisation du clic de la souris, du cliqué droit, de la sauvegarde d’un fichier… Tout ça on le retrouve dans le domaine de la programmation. »

Leur grand projet : organiser la première compétition inter-villes de robotique en Polynésie. Un premier test a été fait dans la commune de Teva i Uta : « La programmation est un facteur qui va permettre d’intéresser les enfants. On a pu pendant ces vacances, proposer à la commune de Teva i Uta de faire un essai. Avec l’association et nos partenaires, nous avons organisé 3 jours de compétition sur l’ensemble des 8 quartiers de la commune de Teva i Uta. Chaque grand quartier participera à une sélection, pour nous permettre à chaque fois d’élire l’équipe qui va représenter son quartier. »

L’association souhaite aussi faire participer les enfants des îles. À l’issue de la compétition, l’équipe gagnante recevra un kit robots qui sera remis à leur maison de quartier. Pour poursuivre l’apprentissage.

Afin de mener à terme ce grand projet, le Park numérique Polynésie a besoin de soutien et a lancé un appel aux dons via la plateforme Helloasso.

Article précédentLe Journal du 15 septembre
Article suivantKoh-Lanta : épisode 4

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :