vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

La profession de psychologue bientôt encadrée

Publié le

Avis maintenant à ceux qui pratiquent le métier de psychologue ! Sachez qu’un projet de loi du Pays va venir encadrer la profession. C’est déjà le cas dans l’Hexagone depuis 1985, ça ne l’est toujours pas en Polynésie. Si l’intérêt du recours à un psychologue dans le parcours de vie d’un être humain n’est plus à prouver, ce projet de loi veut surtout permettre au public de s’y retrouver parmi les professionnels du fenua.

Publié le 06/09/2022 à 15:45 - Mise à jour le 06/09/2022 à 15:46
Lecture < 1 min.

Avis maintenant à ceux qui pratiquent le métier de psychologue ! Sachez qu’un projet de loi du Pays va venir encadrer la profession. C’est déjà le cas dans l’Hexagone depuis 1985, ça ne l’est toujours pas en Polynésie. Si l’intérêt du recours à un psychologue dans le parcours de vie d’un être humain n’est plus à prouver, ce projet de loi veut surtout permettre au public de s’y retrouver parmi les professionnels du fenua.

Les élus de l’assemblée de la Polynésie se pencheront bientôt sur un projet de loi venant encadrer la profession de psychologue au fenua. Un projet de loi initié et rédigé durant deux ans par le collège des psychologues de Polynésie en collaboration avec le Pays. Une nécessité selon la profession : “Notre objectif principal c’était surtout de faire reconnaitre le titre parce que du coup, en France, il est reconnu et protégé. Ici ce n’est pas le cas. Et du coup c’était une première avancée pour nous. On est dans tous les accompagnements de la vie d’un être humain et on considère qu’on a forcément une place à prendre dans le parcours de soin si on peut dire ça comme ça”, explique Sophie Brillant, vice-présidente du collège des psychologues de Polynésie.

Pour pouvoir exercer en toute légalité, il faudra désormais pouvoir justifier d’un diplôme reconnu en France métropolitaine. Le faire obligatoirement enregistrer auprès de l’Agence de Régulation de l’action sanitaire et sociale, l’ARASS. Ce qui permettra à celle-ci d’établir une liste des psychologues du fenua qui sera accessible au grand public sur son site internet. “La population n’est pas forcément au courant et n’a pas toujours les outils pour savoir vers qui s’orienter et l’objectif c’est de s’orienter vers des gens qui sont formés, reconnus, pour pouvoir les protéger de tout type de dérive en terme d’usurpation de titre. C’était important pour nous et l’Arass nous a accordé ce numéro qui a beaucoup de valeur pour nous. En tout cas qui en aura.”

Des dispositions pénales viendront également encadrer la profession si des infractions au texte de loi sont constatées. Les psychologues du fenua auront 6 mois pour se mettre en règle avec l’ARASS à compter de la date de promulgation de la loi du Pays.

infos coronavirus