jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

La prépa mathématiques de l’UPF, une filière d’excellence

Publié le

La classe préparatoire de Mathématiques de l’université de Polynésie forme les futurs ingénieurs. Avec des taux de réussite de 98%, la filière est très sélective. Accessible sur dossier, elle offre la possibilité aux meilleurs bacheliers scientifiques du fenua de se préparer aux concours des grandes écoles d’ingénieurs, depuis Tahiti.

Publié le 29/08/2022 à 17:35 - Mise à jour le 29/08/2022 à 17:46
Lecture 2 minutes

La classe préparatoire de Mathématiques de l’université de Polynésie forme les futurs ingénieurs. Avec des taux de réussite de 98%, la filière est très sélective. Accessible sur dossier, elle offre la possibilité aux meilleurs bacheliers scientifiques du fenua de se préparer aux concours des grandes écoles d’ingénieurs, depuis Tahiti.

Comme la formation similaire proposée au lycée du Didaème, la prépa maths de l’UPF ouvre à ses élèves les portes des métiers de pointe dans des domaines comme l’aéronautique, la robotique ou les énergies renouvelables. La 6e promotion de la classe prépa de l’université a fait sa rentrée cette semaine. Les anciens élèves sont venus à la rencontre des nouveaux pour leur prodiguer quelques conseils, et les encourager.

Kalani Chanfour est étudiant en école d’ingénieur et ancien de la prépa. Il a prévenu les étudiants sur les rudes conditions de cette année : “Je leur ai dit de s’attendre à quelque chose qui ne va pas être facile. D’autant plus que les liens de camaraderie peuvent se souder dans la difficulté. Je suis fier d’être allé au bout de cette expérience, et comme je leur ai dit, ça leur servira pas uniquement pour le concours. On apprend la rigueur, la méthode de travail, et savoir surmonter une épreuve très difficile.”

Ysaure, elle aussi ancienne de la prépa, encourage surtout les étudiants à ne pas baisser les bras : “c’est des moments compliqués, on se dit qu’on ne va jamais y arriver, mais si ! Les petits conseils, c’est de ne pas arrêter le sport, se préparer psychologiquement pour les oraux et être tenace pour les écrits”.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)


La nouvelle promotion de la classe prépa de l’université accueille la fine fleur des bacheliers scientifiques qui ont choisi de se former durant 2 ans, depuis Tahiti. Ils sont 18 à faire leur rentrée, dont Jeanne, qui est en première année : “J’ai toujours eu des facilités dans les matières scientifiques, avoue-t-elle. Je suis la seule de mon lycée en première année ici. Pour moi, c’est faisable. Il faut juste garder la tête sur les épaules, travailler, donner le maximum”.

Ce cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles permet, depuis 2017, de former les futurs ingénieurs spécialisés dans les mathématiques ou la physique.

“Ils arrivent à travailler dans des secteurs intéressants, qui les passionnent, à voyager… Ils vont travailler partout en France, à l’international, c’est vraiment une belle réussite“, se félicite Gaetan Bisson, Maître de conférences et responsable de la filière CUPGE-MP.

Le cycle préparatoire de l’université de la Polynésie française offre aux étudiants du fenua la possibilité de conserver l’appui familial et amical jusqu’à l’intégration dans l’une des 200 écoles d’ingénieur. Un système plutôt efficace, avec un taux de réussite de 98%. Fraîchement diplômée, la première promotion de 2017 fait actuellement son entrée sur le marché du travail.

infos coronavirus