vendredi 5 juin 2020
A VOIR

|

La première pierre du parc de Hotuarea a été posée

Publié le

Publié le 20/12/2018 à 15:36 - Mise à jour le 20/12/2018 à 15:36
Lecture 2 minutes

« C’est un site qui fait partie du patrimoine historique de notre pays. D’ici un an, on pourra revenir ici et trouver un site magnifique », se réjouissait, ce vendredi matin, le maire de Faa’a, Oscar Temaru, à l’occasion de la pose de la première pierre du parc paysager de Hotuarea.
 
La cérémonie s’est faite en présence du président Édouard Fritch, du Vice-président Teva Rohfritsch, de la ministre du Tourisme Nicole Bouteau, du ministre du Logement Jean-Christophe Bouissou et du chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent du haut-commissariat Raymond Yeddou.
 
Le gouvernement a voulu que Hotuarea constitue désormais le premier arrêt du tour de l’île de Tahiti afin de pouvoir y accueillir à la fois la population mais aussi les visiteurs d’où qu’ils viennent.
Réalisé avec le soutien du service du Tourisme et TNAD, cet aménagement accueillera une aire de jeux pour enfants, des fare de vente pour des produits frais, transformés mais également le savoir-faire artisanal.
 
Dans le parc, un espace de représentation et de spectacle permettra l’organisation de manifestations et d’événements divers. II donnera une place importante à l’expression de la culture polynésienne. Du mobilier urbain avec des tables de pique-nique, bancs et sanitaires, y seront également aménagés. Ce parc sera ouvert et accueillant, c’est l’esprit dans lequel il a été conçu, et sera en accord avec les valeurs de convivialité, d’accueil et de partage. Il sera un lieu de vie central pour les habitants du quartier et de la commune.
 
Ce projet représente un investissement d’un coût total de 260 millions de Fcfp. La fin des travaux est prévue courant novembre 2019.
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol, Tauhiti Tauniua-Mu San et communiqué

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique tué au...

Le leader d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), l'Algérien Abdelmalek Droukdal, a été tué par les forces françaises dans le nord du Mali, près de la frontière algérienne, a affirmé vendredi sur Twitter la ministre des Armées Florence Parly, confirmant des informations obtenues par l'AFP.

Des collégiens participent à la mise en valeur du...

Contribuer à la préservation du marae Taputapuatea en aidant à le mettre en valeur, c’est le challenge relevé par des élèves d’une classe patrimoine du collège de Faaroa à Raiatea. L’espace d’une journée, élèves, professeurs, parents d’élèves et responsables du site, se sont donnés la main pour le toilettage de quelques plateformes. L’occasion pour certains de renouer avec le passé…

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV