fbpx
jeudi 21 novembre 2019
A VOIR

|

“La plongée est une activité sûre, quand on respecte les règles”

Publié le

Le décès d’un homme, samedi, suite à un accident de plongée à Tikehau, attriste et irrite à la fois les professionnels du domaine. Car pour eux, la plongée est une activité sûre, tant qu’on respecte les règles.

Publié le 09/09/2019 à 16:10 - Mise à jour le 10/09/2019 à 9:39
Lecture 2 minutes

Le décès d’un homme, samedi, suite à un accident de plongée à Tikehau, attriste et irrite à la fois les professionnels du domaine. Car pour eux, la plongée est une activité sûre, tant qu’on respecte les règles.

“Le b.a.-ba, c’est la sécurité”, lance Mathias, qui s’est initié à la plongée il y a un peu moins de 10 ans. “Parce qu’il y a beaucoup d’accidents possibles de deux sortes, les barotraumatismes et les accidents de décompression. Et donc on insiste beaucoup là-dessus dès la toute première plongée, et à bien respirer, à bien connaître l’utilisation de son matériel et à communiquer avec nos encadrants pour que tout se passe bien. Quand on respecte bien les règles de sécurité, ça limite les risques d’accident.”

Nous avons rencontré Mathias dans une école de plongée de la côte Est. Là-bas, les moniteurs sont “remontés” par le drame qui a touché l’atoll de Tikehau ce week-end, avec le décès d’un gérant de club de plongée suite à un accident de plongée survenu dans le cadre privé.

Une enquête de gendarmerie doit déterminer les circonstances exactes de cet accident. Mais dans la communauté des professionnels de la plongée, il circule une information selon laquelle la victime serait descendue à 75 mètres de profondeur.

“Et si la profondeur est avérée, c’est de l’inconscience !, s’insurge Joshua, le responsable de l’école de plongée de Tahiti. Les règles font qu’aujourd’hui, la plongée à l’air est limitée à 50 mètres en Polynésie, tout simplement parce qu’il y a des risques importants liés à l’ivresse des profondeurs et qui fait qu’on peut perdre le contrôle, la vigilance des règles simples de la consommation d’air, de surveillance des paliers à faire.”

“La plongée est une activité tout à fait sûre, à partir du moment où on respecte les règles, reprend Joshua. Il y a plusieurs règles liées à la respiration et des règles importantes aussi par rapport aux paramètres de plongée, la profondeur et la durée, qui vont déterminer des limites à respecter.”

“Il y a trois choses à savoir en plongée, renchérit Hubert, un moniteur. La première des choses, lorsqu’on descend, on est obligé d’équilibrer. Si on ne le fait pas, on a mal aux oreilles. Mais on ne le fait jamais à la remontée.

Deuxième chose, on ventile constamment, on ne fait jamais de blocage ventilatoire. C’est un risque très grave d’inspirer un coup, de faire une apnée et de remonter, c’est ce qu’on appelle avoir un accident barotraumatique de surpression pulmonaire, ça peut avoir des conséquences hyper graves.

La troisième chose à savoir c’est qu’en plongée, on a une vitesse de remontée à respecter. Donc on se doit de respecter sa vitesse de remontée tout en expirant.”

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les marionnettes Tao et Tiaporo de retour pour une...

Depuis quinze ans, ils sillonnent les établissements scolaires pour transmettre les valeurs du respect de l’environnement auprès des plus jeunes. Tao et Tiaporo entament donc leur quinzième saison et avaient rendez-vous ce matin à l’école Toata de Papeete pour leur spectacle inaugural.

Un partenariat entre l’association Patutiki et l’École française de...

L’association Patutiki souhaite ouvrir une formation professionnelle au tatouage marquisien. Et pour qu’elle soit qualifiante et reconnue, le président de l’association est allé à Créteil, en banlieue parisienne, pour nouer un partenariat avec l’École Française de Tatouage, le seul établissement qui délivre un diplôme reconnu par l’État.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X