mardi 26 octobre 2021
A VOIR

|

La plateforme Covid, centre nerveux de la lutte contre l’épidémie

Publié le

Dans les anciens locaux de TNAD, à Paofai, ils sont une quarantaine à lutter contre la propagation de l’épidémie. C’est la plateforme Covid.

Publié le 07/11/2020 à 14:58 - Mise à jour le 07/11/2020 à 14:58
Lecture 2 minutes

Dans les anciens locaux de TNAD, à Paofai, ils sont une quarantaine à lutter contre la propagation de l’épidémie. C’est la plateforme Covid.

La plateforme Covid regroupe des médecins, des infirmiers, des agents administratifs ou encore des envoyés de l’OMS. Elle accueille aussi des agents de l’Etat, et même des ministères de l’Economie, du Tourisme ou de l’Education. Car la plateforme aide tout le monde à ajuster sa politique.

“Bien sûr il y a un équilibre entre l’aspect sanitaire et l’aspect économique, précise Manutea gay, coordinateur de la plateforme Covid. Le matin on se réunit à 8 heures pendant 1 heure maximum et on aborde les stratégies qui ont été réfléchies, pensées, actées, et on les évalue au fil du temps : si ça a fonctionné, si ça n’a pas vraiment fonctionné, auquel cas on change de stratégie. C’est sûr qu’on a des retours du type : c’était comme ça, et ce n’est plus comme ça. Mais qui connaissait le covid il y a encore un an ? Personne…”

Un peu plus loin, la cellule investigation s’intéresse directement aux patients. Une équipe reste en contact avec les covid+, d’autres infirmières répondent à toutes les questions au 40.455.000.

“Mon rôle à moi est d’insister sur l’isolement en vue de diminuer la propagation et afin d’aider nos confrères qui sont à l’hôpital, explique Manuia Tefau, infirmière à la direction de la Santé. Les gens, il faut qu’ils arrivent quand même à s’isoler. Il y a des familles pour qui c’est pas facile, ça c’est sûr. Mais comme d’habitude, autant nous au niveau de la direction et du CHT, on fait du mieux qu’on peut.”

Cet isolement est primordial. Certains cas contacts, même lorsqu’ils ont des symptômes, ont tendance à sortir en attendant le résultat de leur test. C’est ce type de comportement qui peut provoquer la saturation de l’hôpital.

La cellule investigation essaie donc d’intervenir dès qu’elle identifie une circulation importante du virus.

“On fait un point quotidiennement sur les problématiques de cas groupés, ce qu’on appelle cluster, dans les entreprises, les administrations, dans les quartiers pour donner l’alerte, indique le Dr Sabine Henry, responsable du Bureau de veille sanitaire. C’est notre rôle, la veille et l’alerte, pour mettre en place une surveillance plus précise, plus focalisée sur ces quartiers ou ces endroits où il y a un certain nombre de cas et une circulation plus active du virus.”

La plateforme rappelle aussi que d’autres virus circulent, comme la grippe. Avantage des gestes barrières : ils ne protègent pas seulement contre la covid.

Rédigé par

infos coronavirus