dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

La petite fourmi de feu, à Papeari aussi

Publié le

Publié le 07/02/2016 à 14:46 - Mise à jour le 07/02/2016 à 14:46
Lecture 2 minutes

Mercredi dernier, une résidente de Tatutu au Pk 56 a informé la municipalité de la présence de fourmis de feu. Le maire de Teva i Uta Tearii Alpha et la direction de l’Environnement (Diren) ont dépêché une équipe sur place le vendredi. La présence de fourmis de feu est confirmée, annonce la commune sur sa page Facebook.

Une cartographie de leur présence a été définie par échantillonnage en utilisant une méthode simple : le beurre de cacahuète. Une équipe composée d’agents municipaux et de la Diren soutenus par le service du Développement durable (SDR) a réalisé une première action d’éradication en posant des appâts.

La commune a décidé de prendre un arrêté interdisant toute sortie et entrée de pots de fleurs sans l’autorisation d’un agent du phytosanitaire, et ce en parfaite concertation avec les représentants du syndicat Apirimaue et des horticultrices de Papeari. Un programme de traitement est en cours pour toute l’année.

La petite fourmi de feu (PFF), Wasmannia auropunctata, appartient au cortège des fourmis vagabondes (stramp species) qui colonisent le globe du fait de l’accroissement global des transports et échanges commerciaux, explique la Diren sur son site Internet . La petite fourmi de feu est une espèce envahissante.
La piqûre de la petite fourmi de feu est douloureuse et se ressent longtemps. Cette espèce se déplace lentement. Les ouvrières sont de couleur jaune-brun et les reines sont noires. Les ouvrières mesures un peu moins de 2 mm de long et les reines 5 mm.  

 
Rédaction Web
Pour faire un signalement, cliquez ICI

Présence de la fourmi de feu à Papeari

Les zones touchées par la fourmi de feu en Polynésie

infos coronavirus