lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

La pêche aux trocas est close, l’heure est au bilan

Publié le

Publié le 15/12/2016 à 10:38 - Mise à jour le 15/12/2016 à 10:38
Lecture 2 minutes

Attendue avec impatience par bon nombre de familles, la récolte des trocas permet d’insuffler un bol d’air dans les finances avant les fêtes de fin d’année. A 310 fcfp le prix de vente au kilo du coquillage, il faut en récolter pas mal pour se faire un petit pécule et passer Noël à l’abri du besoin.

A Vairao ce sont 150 pécheurs qui se sont mis à l’eau pour cueillir de leurs mains ces précieux coquillages. Et ils n’ont pas chômé. 22 tonnes de récoltées pour un montant de six millions Fcfp.

A Toahotu, ce sont 34 tonnes qui ont été soutirées au lagon soit 10 540 000 Fcfp de gain. Quant à Teahupoo, le bilan n’a pas encore fait. Selon Jonathan Tarihaa, maire délégué de Vairao, sur la commune de Taiarapu-Ouest, on avoisinerait au total les 70 tonnes à 90 tonnes. Il faudra attendre la semaine prochaine pour connaitre le bilan de Tairapu-Est.

Les coquilles, vidées, nettoyées et séchées, seront ensuite proposées à la vente aux négociants, ou plutôt au négociant. Une seule personne sur Tahiti rachète la récolte, et donc, monopole oblige, c’est lui qui fixe le prix de vente au kilo.

Le négociant revendra le coquillage, soit à des artisans où il sera travaillé, poncé et gravé, ou exportera les plus belles coquilles où elles finiront en bouton pour l’industrie du prêt à porter. Cette vente se déroulera du 12 au 31 décembre 2016 au plus tard, sous l’égide des comités de surveillance des espèces animales marines et d’eau douce.
 

Rédaction Web avec Mata Ihorai

infos coronavirus