lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

La nouvelle règlementation de la pêche à Tetiaroa

Publié le

Publié le 25/06/2014 à 15:17 - Mise à jour le 25/06/2014 à 15:17
Lecture 2 minutes

Pour faire face aux risques de surexploitation des lagons, les services techniques du Pays travaillent à la mise en place de Zones de pêche réglementée (ZPR) dans plusieurs îles de Polynésie française, sous le pilotage des communes. Le dialogue avec les pêcheurs de Tetiaroa s’inscrit de longue date dans une démarche de protection de l’environnement. Un processus de consultation des parties prenantes a été initié sous la responsabilité du ministère des Ressources marines de Tearii Alpha en associant l’opérateur touristique présent sur l’île ainsi que les représentants de la famille Brando.
Un arrêté en conseil des ministres, adopté mercredi 25 juin, encadre désormais les activités de pêche en définissant deux zones dans le lagon. La moitié nord est libre des activités de pêche (dans le respect de la réglementation générale), à l’exception de la pêche au fusil sous-marin de nuit, reconnue comme particulièrement efficace. La moitié sud se voit fermée à toute pêche, y compris la pêche à pied sur le récif barrière. La pêche au filet devient interdite à l’intérieur de tout le lagon de Tetiaroa, en plus du rappel de la réglementation générale de 1988 qui interdit l’usage de tout filet sur les pentes externes dans toute la Polynésie française.
Des dérogations sont prévues pour des programmes de recherche ayant pour but d’améliorer les connaissances scientifiques, de proposer des actions de réensemencement en ressources appauvries, et d’orienter des activités éco-touristiques avec le maximum de pertinence à Tetiaroa.
Enfin, un comité de gestion est créé par l’arrêté afin d’impliquer les différents utilisateurs de cet espace marin dans une démarche de qualité tant au niveau de la surveillance des règles établies que de l’effet sur le terrain des mesures prises. Le dispositif pourra ainsi évoluer en fonction des résultats obtenus et des nouveaux besoins exprimés.
Ce comité est composé de 4 groupes d’acteurs représentés à part égale (4 membres par groupe) : Pays, commune de Arue, société civile de Arue (associations de pêche et de protection de l’environnement) et les acteurs du développement durable et de projets touristiques à Tetiaroa.

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...