lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

La ministre du Tourisme remercie Vaimalama pour son année de règne

Publié le

Avant de repartir pour la métropole, Vaimalama Chaves, Miss France 2019, est allée mardi, à la rencontre de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau.

Publié le 27/11/2019 à 11:00 - Mise à jour le 07/02/2020 à 10:10
Lecture < 1 min.

Avant de repartir pour la métropole, Vaimalama Chaves, Miss France 2019, est allée mardi, à la rencontre de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau.


Dans le cadre du partenariat entre la Polynésie, Tahiti Tourisme et Miss France Organisation, relatif au voyage de préparation des 30 candidates au concours de Miss France 2020, qui se tiendra le 14 décembre prochain à Marseille, Vaimalama Chaves a tenu a remercier le Pays pour l’accueil qui a été réservé durant les 9 jours à l’ensemble des Miss régionales présentes à cette occasion ainsi qu’au comité organisateur et aux médias spécialisés nombreux à avoir fait le déplacement.

ELLE est venue nous dire aurevoir avant de repartir ce soir vers Paris puis Marseille pour l’élection de Miss France…

Posted by Nicole Bouteau on Tuesday, November 26, 2019

son premier album « Good Vaibes ». C’est une reconversion qu’elle avait annoncée sur les réseaux sociaux et dévoilé le 1er novembre dernier avec son premier clip “Jardin d’Hiver”, une reprise d’Henri Salvadore. Elle envisage par ailleurs de reprendre ses études sur Paris en sciences politiques.


Nicole Bouteau a également profité de cette rencontre pour la remercier au nom du Pays de son année de règne qui a permis à la Polynésie de rayonner tant au niveau national qu’international.

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.