lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

La journée de la filariose, c’est jeudi !

Publié le

Publié le 26/04/2016 à 13:33 - Mise à jour le 26/04/2016 à 13:33
Lecture 2 minutes

La campagne 2016 de prise observée directe contre la filariose a démarré le 11 avril.   Jeudi, à l’occasion de la journée de la filariose, des stands de distribution de comprimés seront installés un peu partout en Polynésie. Les organisateurs ont publié la liste de ces stands.  Certains seront ouverts jusqu’au 8 mai. Les comprimés seront néanmoins disponibles dans les dispensaires jusqu’au 31 mai.

La filariose de Bancroft est une maladie provoquée par un ver parasite, Wuchereria bancrofti, transmis par des moustiques vecteurs sous la forme de minuscules larves (larves infectantes). Elles circulent dans le sang et atteignent les voies lymphatiques pour se transformer en 4 à 6 mois en filaires adultes (macrofilaires). Les adultes mâles et femelles s’accouplent et donnent naissance à des 
microfilaires qui passent dans le sang et iront infecter d’autres personnes par l’intermédiaire des moustiques. 

La transmission de la maladie est désormais très faible en zone urbaine. La présence du moustique vecteur Aedes polynesiensis y est rare à l’exception des fonds de vallée. Les personnes qui doivent prendre les médicaments sont celles qui sont exposées fréquemment aux piqûres de ces moustiques : 
– les personnes résidant dans le fond des vallées 
– les agriculteurs professionnels ou non 
– les personnes habitant ou séjournant de façon fréquente en zone rurale de Tahiti, Moorea et dans 
les autres archipels de Polynésie française. 

 
Rédaction Web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.