jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

« La grève va continuer » chez Air France

Publié le

Publié le 14/11/2017 à 13:02 - Mise à jour le 14/11/2017 à 13:02
Lecture 2 minutes

Le tribunal de première instance n’a pas reconnu le caractère d’urgence de la situation et donc débouté la direction régionale d’Air France de sa demande, à la grande satisfaction des représentants syndicaux et des personnels grévistes venus en nombre au palais de justice.

« On nous a donné raison sur le fait qu’il n’y avait pas de caractère illicite à la grève« , s’est félicité Bertrand Courtade, délégué syndical Usaf-Unsa. Mais sur le fond, la situation reste figée selon lui malgré qu’un médiateur ait été désigné pour tenter de trouver une sortie à la crise.

« C’est ubuesque. On demande simplement à monsieur Hervet -le délégué régional d’Air France en Polynésie Ndlr- qu’il se mette autour d’une table pour commencer les négociations », ajoute celui-ci  « mais ça c’est compliqué pour lui. Il exige plus de paramètres, de changer les points et les virgules« .

Et le syndicaliste d’ajouter : « Je lui demandais une garantie de travail de 4 heures par jour au minimum, même le week-end. Il a commencé par nous dire qu’il ne voulait pas le week-end (…) On a compris… On est tous fatigués (….) la grève va continuer et quand monsieur Hervet sera enfin disposé à négocier, on négociera ».

Bertrand Courtade a également salué la prise de position, lundi, du syndicat des pilotes d’Air Tahiti Nui appelant ses membres « à ne pas opérer les vols affrétés pour Air France durant le conflit social« .

« On a été agréablement surpris (…) Contre l’injustice, tout le monde se bat de la même façon« , a réagi délégué syndical Usaf-Unsa.

J-B. C. 

 

infos coronavirus