La grève des pompiers des aéroports évitée

Publié le

La grève de pompiers des aéroports a finalement été évitée. A l’issue d’une journée de négociations, jeudi, le vice-président Jean-Christophe Bouissou et les représentants syndicaux ont paraphé un protocole d’accord.

Publié le 03/02/2023 à 8:09 - Mise à jour le 03/02/2023 à 10:12

La grève de pompiers des aéroports a finalement été évitée. A l’issue d’une journée de négociations, jeudi, le vice-président Jean-Christophe Bouissou et les représentants syndicaux ont paraphé un protocole d’accord.

« Les 7 points contenus dans le préavis de grève ont trouvé un accord. Les échanges ont été constructifs notamment sur la répartition indiciaire des différents métiers liés à la sécurité aéroportuaire. Le dernier point concernant l’augmentation des ISS (indemnités de sujétion) de 20% a pu être réglé rapidement, le syndicat acceptant de faire des concessions en retirant cette exigence pour témoigner de son sens des responsabilité », indique un communiqué de la Présidence.

« Le vice-président et le gouvernement se félicitent de cet accord, qui constitue une réelle avancée. Ils soulignent le sens des responsabilités qui a prévalu durant la rencontre permettant d’éviter une grève qui aurait eu un lourd impact sur les populations des archipels et la reprise du tourisme », poursuit le communiqué. Le préavis de grève devait arriver à échéance jeudi à minuit.

« Nous sommes des personnes raisonnables »

Pour les représentants syndicaux, même si un protocole a été signé, « il est très difficile d’avoir un sentiment de satisfaction plein et entier ». « Il y a des moments de facilité dans des négociations mais aussi pas mal de moments de difficultés où la tension monte un peu. Mais dans l’ensemble, nous avons passé une journée de négociations relativement conviviale », a déclaré, à l’issue de la rencontre, le secrétaire général de la FRAAP, Jean-Paul Urima.

Mais les syndicalistes entendent veiller à ce que le calendrier prévu par le protocole soit respecté : « Nous avons nos équipes pour suivre de près l’exécution des termes » de l’accord.

Jean-Paul Urima se félicite toutefois qu’une issue a été trouvée avant que le préavis de grève arrive à échéance. « Nous ne voulions pas impacter la population, ni le corps économique de ce Pays, avec le Salon du tourisme qui va ouvrir. Nous sommes des personnes raisonnables qui savent réfléchir pour voir l’intérêt supérieur du Pays », a-t-il indiqué.

Dernières news

Activer le son Couper le son