dimanche 14 août 2022
A VOIR

|

La fréquentation touristique a progressé de 38% entre octobre 2020 et octobre 2021

Publié le

En octobre 2021, la fréquentation touristique de la Polynésie française progresse de 38 % sur un an, mais ne représente encore que 60 % de la fréquentation de 2019 selon la dernière publication de l'ISPF.

Publié le 20/12/2021 à 15:23 - Mise à jour le 20/12/2021 à 16:19
Lecture < 1 min.

En octobre 2021, la fréquentation touristique de la Polynésie française progresse de 38 % sur un an, mais ne représente encore que 60 % de la fréquentation de 2019 selon la dernière publication de l'ISPF.


L’Amérique du Nord et la Métropole constituent chacune 46 % de la clientèle de ce mois, et les touristes originaires d’Europe complètent ces effectifs.

Avec 1 300 croisiéristes contre 300 il y a un an et 4 150 clients terrestres marchands contre 3 000 en 2020, la clientèle américaine n’a jamais été aussi nombreuse sur un mois cette année. Au coude-à-coude, le marché métropolitain compte autant de touristes que le marché américain (5 600) et augmente de 175 % par rapport à l’an dernier.

La reprise concerne tous les types de tourisme : marchand ou non marchand, terrestre ou flottant. Les nuitées augmentent de 25 % pour s’établir à 245 000 nuitées et la durée moyenne de séjour recule de 2 jours à 19,9 jours.

Avec 80 000 nuitées en hébergement terrestre marchand, les Métropolitains (150 000 nuitées en octobre) ont consommé plus de
nuitées sur ce secteur que l’Amérique du Nord sur l’ensemble de l’hébergement touristique (60 000 nuitées). En progression de 19 % et 57 % sur les secteurs terrestres et flottants, 245 000 nuitées ont été consommées en octobre : 140 000 nuitées terrestres marchandes, 57 000 non marchandes et 48 000 flottantes, soit 40 % de moins qu’en 2019.

Sur les dix premiers mois de l’année 2021, la fréquentation touristique diminue de 9,3 % par rapport à 2020, mais les nuitées
progressent de 10 % avec la hausse de la durée moyenne de séjour (+ 3,9 jours à 17,8 jours).

Consultez la publication complète de l’ISPF en cliquant ICI

infos coronavirus