mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

La doyenne de la Polynésie Marthe Suard a fêté ses 106 ans

Publié le

Marthe est née le 6 novembre 1914 à Tahiti, au début de la Première guerre mondiale. D’origine chinoise, elle est issue d’une famille de commerçants et sa vie est un récit d’anecdotes.

Publié le 06/11/2020 à 15:20 - Mise à jour le 07/11/2020 à 9:41
Lecture 2 minutes

Marthe est née le 6 novembre 1914 à Tahiti, au début de la Première guerre mondiale. D’origine chinoise, elle est issue d’une famille de commerçants et sa vie est un récit d’anecdotes.

Marthe Suard a fêté ses 106 ans ce vendredi. Née à Faa’a, mariée à l’âge de 17 an à Paul Suard, dit Paul Conscience, elle a eu 7 enfants, 20 petits enfants, 33 arrière-petits enfants et 3 arrière arrière-petits enfants ! L’homme d’affaires Robert Tanseau et le maire de Papeete Michel Buillard font partie de sa grande famille.

Marthe lors de son mariage. Crédit Tahiti Nui Télévision

Ce vendredi à la maison de vie Les orchidées à Pirae, quelques proches s’étaient réunis, tout en gardant les distances, covid-19 oblige, pour fêter cette année de plus.

La longévité semble être de famille. Yvonne, sa fille, nous explique que sa grand-mère, la mère de Marthe, est elle-même décédée à 103 ans. « Et ses frères à 99, 90 ans. Âgés pour la plupart »

Y aurait-il un secret à cette longue vie ? « Elle aime voyager, elle mange de tout. Quand elle était jeune, elle voyageait avec mon papa en bateau. Dans le temps il n’y avait pas d’avions. Elle a fait toute l’Europe avec mon papa, l’Amérique, l’Asie. Depuis le décès de mon papa, j’ai pris la relève. Je l’ai emmenée voyager. Elle était toute contente. Quand on allait à Las Vegas, ma mère adorait jouer aux machines. » Marthe a également eu l’occasion de prendre deux fois le Concorde, cet avion de ligne supersonique qui a volé pour la dernière fois en l’an 2003.

Marthe a voyagé pour la dernière fois à l’âge de 90 ans. Crédit Tahiti Nui Télévision

« C’est une maman formidable. Jamais elle ne s’est plaint. (…) Tout le monde l’aime. Il n’y a pas d’exception.(…) Il n’y a pas de secret. Tout le monde demande. »
Ou peut-être est-ce ça : Elle mange de tout. Tout ce que je sais c’est qu’elle prenait du foie de morue. (…) C’était rare qu’elle aille chez le médecin, qu’elle tombe malade (…) C’est une femme costaud. Elle bougeait beaucoup. Elle aimait faire le jardin.  »

« C’est une personne qui a connu deux Guerres mondiales. Ce n’est pas négligeable », souligne Samuel Boscardin, infirmier au centre pour personnes âgées. « C’est une personne, même à 106 ans, qui est très coquette (…) elle mange seule (…) Même le médecin du centre est très surpris par sa longévité et le fait que c’est une personne qui n’a quasiment pas de traitement par rapport à d’autres personnes. (…) Je pense que c’est une personne qui a été exemplaire (…) elle a eu une vie très saine. Elle a pris beaucoup de médicaments chinois (…) On espère que ça va durer encore quelques années de plus autant pour elle que pour nous. »

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.