lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

La deuxième promotion des Volontaires Jeunes Cadets fait sa rentrée

Publié le

La deuxième promotion du dispositif Volontaires jeunes cadets (VJC) a débuté ce vendredi 9 septembre dans l’enceinte du régiment du service militaire adapté de Polynésie (RSMAPF) en présence des partenaires du RSMA-Pf, le ministère de l’Education et le Vice-rectorat de Polynésie française.

Publié le 10/09/2022 à 15:02 - Mise à jour le 10/09/2022 à 15:03
Lecture 3 minutes

La deuxième promotion du dispositif Volontaires jeunes cadets (VJC) a débuté ce vendredi 9 septembre dans l’enceinte du régiment du service militaire adapté de Polynésie (RSMAPF) en présence des partenaires du RSMA-Pf, le ministère de l’Education et le Vice-rectorat de Polynésie française.

La deuxième promotion des volontaires jeunes cadets a été lancée. Ce dispositif s’adresse aux 16-18 ans en situation de “persévérance scolaire”. L’objectif principal est de faciliter leur insertion dans la vie active. Les soixante jeunes sélectionnés sont motivés et espèrent trouver dans ce cadre un nouveau départ.

Jeune cadette, Heipurotu y voit un moyen de mettre son énergie au service de la communauté : “J’ai envie de canaliser mon énergie sur quelque chose, et je pense que faire partie de ce programme va sûrement m’aider. J’espère pouvoir vivre de belles expériences.”

De son côté, Jean-Benrard Chapiteau, également dans cette seconde promotion, pense que la rigueur du dispositif lui sera bénéfique : “Le CPE m’a dit de venir, à cause de mon comportement à l’école, en me disant que ça pouvait me changer la vie, et que ça pouvait améliorer mon comportement”.

Le dispositif VJC 2022-2023 propose un parcours pluridisciplinaire aux élèves de quatre établissements scolaires :

  • Le lycée professionnel de Mahina
  • Le lycée du Diadème, à Pirae
  • Le lycée professionnel de Faa’a
  • Le lycée hôtelier de Punaauia
(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

La particularité de ce dispositif est que les lycéens bénéficient d’un encadrement scolaire et militaire. Pour les aider à obtenir leur diplôme, ils sont directement mis dans le bain. Dès leur première journée, on insiste sur le respect et la solidarité, en leur faisant comprendre que le sentiment d’appartenance au groupe, “à une entité plus grande que soi”, va les aider à poursuivre leurs études.

Lire aussi : 14 jeunes policiers adjoints et cadets de la République bientôt sur le terrain

“On l’a vu l’année dernière, avec la trentaine de jeunes qu’on a accueillis. Progressivement, ils se sont sentis plus forts, investis d’une responsabilité, se félicite le colonel Fabrice Avenel, chef de corps du régiment du service militaire adapté de Polynésie française.

Ce qu’ils ont travaillé avec nous dans ce dispositif des volontaires jeunes cadets a rejailli dans leur vie scolaire. Cette année, nous avons le plaisir d’accueillir presque le double de volontaires jeunes cadets, ce qui est un beau défi et aussi une belle marque de confiance en ce dispositif”.

En pratique, sur une durée totale de 30 jours répartis sur l’année scolaire (week-ends et vacances scolaires), les VJC auront accès à des activités culturelles et sportives et à des activités de cohésion dans un cadre militaire.

Tout au long de ce parcours, les lycéens travailleront sur le thème de la culture polynésienne à travers la photographie. Ils s’inscriront également dans la dynamique du label Génération 2024 en partenariat avec le Ministère de l’Education.

La journée a été marquée par la remise des diplômes aux élèves de la 1ère promotion. Pour passer le flambeau, ils ont ensuite symboliquement transmis les casquettes de cadet aux jeunes de la nouvelle promotion.

infos coronavirus