samedi 24 août 2019
A VOIR

|

La Dépêche de Tahiti se dit “confiante” face à l’audience qui l’attend

Publié le

Publié le 01/10/2018 à 15:19 - Mise à jour le 01/10/2018 à 15:19
Lecture 2 minutes

Incapable de s’acquitter d’une dette de 90 millions de Fcfp de cotisations impayées à la CPS, le groupe La Dépêche a été placé depuis le 11 juin 2018 en redressement judiciaire par le tribunal mixte de commerce de Papeete. Cette procédure est destinée à permettre la sauvegarde de l’entreprise, le maintien de l’activité et de l’emploi et l’apurement du passif. Mais dans le cas contraire, c’est la liquidation judiciaire qui l’attend.

>>> Lire aussi : Teva Sylvain veut racheter la rotative de la Dépêche de Tahiti

Lundi 8 octobre, le groupe de Dominique Auroy se retrouvera à nouveau au tribunal pour faire le point sur la situation. Bertrand Prévost, directeur des rédactions est serein : “Oui, j’ai envie d’être confiant. L’ambiance est assez bonne. Forcément, passer au tribunal, c’est toujours un peu anxiogène, il ne faut pas se le cacher. Mais les équipes sont là. On a la chance de voir que la grève est terminée. On est un bon journal, on a de bonnes infos, on est toujours présents, on a de bonnes idées, on a de l’avenir. Cela fait 15 ans que je suis là, et je serai peut-être encore là pour les 15 prochaines années”.  Un optimisme que partage Michel Yonker, directeur de La Dépêche : “Nous sommes dans une phase ascendante, les comptes se redressent petit à petit mais sûrement”.

> Des départs… suivis de nouveaux recrutements

Pour Bertrand Prévost, malgré la situation critique qui frappe depuis de longs mois la Dépêche et ses employés, l’entreprise peut tout de même compter sur le soutien de ces derniers : “On est tous derrière la direction, on est tous derrière le journal. On n’est pas que salarié d’un journal quand on est journaliste, on est investi dans la rédaction, dans l’avenir du papier, et de son journal tout simplement. On n’est pas des visseurs de bouchons sur des bouteilles de shampoings. On est des journalistes et si on ne croit pas en ce qu’on fait, cela ne sert à rien de venir”.

>>> Lire aussi : Infractions au code du travail : quatre amendes pour la Dépêche

Quant aux nombreux départs, pour le directeur des rédactions, cela n’a rien d’anormal : “C’est ça la vie d’une entreprise normale. Aujourd’hui, on a également recruté une nouvelle journaliste, et demain on recrutera une nouvelle personne pour les magazines”. Et il l’assure : “La Dépêche, c’est quelque chose d’historique. C’est un journal qui est là pour rester”. Une affirmation qui se confirmera ou non lundi prochain. Y aura-t-il un plan de continuation ? Le tribunal mettra-t-il un terme à la liquidation de l’entreprise ou alors sera-t-elle tout simplement rachetée par un investisseur ? Dominique Auroy, en déplacement à l’étranger selon un employé, sera de retour avant l’audience.

 

Rédaction web avec Brandy Tevero et Naea Bennet

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV