samedi 18 septembre 2021
A VOIR

|

La CPME demande à repousser le couvre-feu

Publié le

Dans un courrier adressé au haut-commissaire, la Confédération des petites et moyennes entreprises de Polynésie française (CPME) demande que le couvre-feu soit repoussé de 22 heures à 1 heure du matin.

Publié le 16/04/2021 à 9:53 - Mise à jour le 16/04/2021 à 9:55
Lecture < 1 min.

Dans un courrier adressé au haut-commissaire, la Confédération des petites et moyennes entreprises de Polynésie française (CPME) demande que le couvre-feu soit repoussé de 22 heures à 1 heure du matin.

Hier jeudi, les autorités du Pays ont annoncé la réouverture des frontières aux touristes américains, via l’aérien et avec la mise en place d’un protocole sanitaire stricte. Des mesures auxquelles le président de la CPME, Christophe Plee, dit “apporter tout [son] soutien”.

Pour autant, face au maintien des horaires du couvre-feu, la CPME a fait part au haut-commissaire Dominique Sorain de la volonté des entreprises locales de repousser le couvre-feu à une heure plus tardive et ce, afin d’augmenter leur plage horaire de travail, voire pour certaines, de reprendre leur activité.

– Lire aussi : Les boîtes de nuit toujours pas à la fête

Dans un courrier rendu public sur sa page Facebook, la CPME espère, en repoussant le début du couvre-feu à 1h00 du matin, faire en sorte que les restaurants et bars puissent rester ouverts plus tard. Autre souhait : permettre aux discothèques de rouvrir leurs portes. Un secteur qui souffrait déjà avant la crise et qui a vu plusieurs de ses établissements mettre la clé sous la porte ces dernières années.

Jusqu’à nouvel ordre, le couvre-feu reste en vigueur de 22 heures à 4 heures du matin.

Rédigé par

infos coronavirus