mardi 26 janvier 2021
A VOIR

|

La COSAC veut différer les élections des représentants du personnel

Publié le

La Confédération Syndicale des Agents Communaux, la COSAC, était ce vendredi matin devant les portes du Haut-commissariat. Elle demande à différer les élections des représentants du personnel communal dans les commissions administratives paritaires.

Publié le 15/11/2019 à 14:58 - Mise à jour le 15/11/2019 à 15:31
Lecture < 1 min.

La Confédération Syndicale des Agents Communaux, la COSAC, était ce vendredi matin devant les portes du Haut-commissariat. Elle demande à différer les élections des représentants du personnel communal dans les commissions administratives paritaires.

Un report demandé au motif que trois-quarts des agents communaux, les ANT (Agents Non Titulaires) ne pourraient pas participer au vote le 28 janvier prochain, date fixée par l’État.

Selon les derniers chiffres du CGF (Centre de Gestion et de Formation), 3 347 fonctionnaires titulaires pourraient voter, mais 955 agents seraient privés de ce droit car ils n’ont pas encore intégré la fonction publique des communes. Une première requête avait déjà été déposée au Haut-commissariat le 23 septembre dernier.

« Les 955 ANT ne pourront pas participer aux prochaines élections si elles sont maintenues. Alors qu’est-ce qu’on fait ? Où est la démocratie ? On demande donc simplement au Haut-commissaire de reporter les élections, et de traiter le problème des ANT. Dans les ANT, il y a des agents qui ont déjà accepté d’intégrer (la fonction publique, NDLR), mais ils attendent toujours leur arrêté d’intégration. (…) En tout cas, nous, on est prêts déjà pour partir aux élections. On a nos listes. Mais on déposera un recours (si le Haussariat ne répond pas à leur requête, NDLR), on va contester les élections » explique Isidore Tainanuarii, le président de la Cosac.

infos coronavirus