fbpx
dimanche 16 février 2020
A VOIR

|

La conduite sans permis, une mauvaise habitude qui perdure

Publié le

Le 8 janvier, une fillette décédait après que le scooter sur lequel elle se trouvait a été percuté par une voiture. Le conducteur du véhicule se trouvait sous l’influence de stupéfiants et n’était de surcroît pas titulaire du permis de conduire. Ils sont nombreux en Polynésie, ceux qui comme lui prennent le volant sans jamais avoir passé l’examen, avec les risques multiples que cela comporte. Car passer le permis, ce n’est pas uniquement savoir se servir d’une voiture.

Publié le 26/01/2020 à 15:40 - Mise à jour le 26/01/2020 à 15:39
Lecture 2 minutes

Le 8 janvier, une fillette décédait après que le scooter sur lequel elle se trouvait a été percuté par une voiture. Le conducteur du véhicule se trouvait sous l’influence de stupéfiants et n’était de surcroît pas titulaire du permis de conduire. Ils sont nombreux en Polynésie, ceux qui comme lui prennent le volant sans jamais avoir passé l’examen, avec les risques multiples que cela comporte. Car passer le permis, ce n’est pas uniquement savoir se servir d’une voiture.

Chaque année sur les routes polynésiennes, les forces de l’ordre relèvent plus de 1000 infractions pour défaut de permis de conduire. Un chiffre important au vu du nombre d’habitants. Ils sont donc nombreux ceux, jeunes ou moins jeunes, qui choisissent de prendre le volant en toute illégalité. Dans les auto-écoles, le phénomène saute d’ailleurs aux yeux.

“Des fois je les vois arriver en voiture, confie Lucette, responsable d’une auto-école. Alors je les gronde en leur disant qu’il faut arrêter.”

Dans son auto-école, plusieurs candidats préparent l’examen. Et certains ne cachent pas que, depuis bien longtemps déjà, ils conduisent malgré les risques.

Pourtant, apprendre sur le tas avant de passer l’examen ne fait pas de vous un meilleur conducteur, au contraire, “ils ont de mauvaises habitudes, souffle Lucette. Genre je conduis avec une main, ou les panneaux stop, des fois ils ne s’arrêtent carrément pas !”

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Car avoir le permis, ce n’est pas uniquement savoir maîtriser un véhicule. “Ça c’est simplement le côté technique, savoir passer les vitesses, savoir avancer et reculer, précise le capitaine Vigneux, officier en charge de la sécurité routière . Le permis de conduire, bien au-delà de la conduite, c’est apprendre à s’intégrer dans le flux de circulation en respectant les règles qui sont imposées par le code de la route.”

Manque de temps mais surtout d’argent sont les premières raisons avancées par les contrevenants pour expliquer qu’ils n’ont pas passé le permis. Mais pas seulement.

“Il y a aussi peut-être certaines difficultés pour une minorité de réussir les épreuves du code où ça ne semble pas toujours évident, poursuit le capitaine Vigneux. Les gens commencent à prendre leurs leçons de code et puis à un moment ils sont totalement démotivés, se disent ‘je n’y arriverai pas’ et conduisent malgré tout sans avoir pleinement conscience des risques qu’ils encourent et qu’ils font encourir aux autres usagers sur la route.”

Pénalement, rouler sans permis peut coûter cher : un an de prison et une forte amende. Sans compter le risque de se rendre responsable d’un accident. Ce qui a fini par en convaincre certains d’enfin passer l’examen.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X