mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

La cathédrale de Taravao en rénovation

Publié le

À Taravao, la cathédrale du "Cœur Immaculé de Marie" est en pleine rénovation. Les paroissiens bénévoles se relaient tous les week-end pour donner un coup de fraîcheur à la bâtisse construite en 1945. Mais la tâche s’annonce ardue pour les travailleurs à cause de la hauteur de l’édifice.

Publié le 18/10/2019 à 15:30 - Mise à jour le 19/10/2019 à 16:54
Lecture 2 minutes

À Taravao, la cathédrale du "Cœur Immaculé de Marie" est en pleine rénovation. Les paroissiens bénévoles se relaient tous les week-end pour donner un coup de fraîcheur à la bâtisse construite en 1945. Mais la tâche s’annonce ardue pour les travailleurs à cause de la hauteur de l’édifice.

Depuis un mois, Eric et une équipe de bénévoles s’activent pour que la cathédrale du « Cœur Immaculée de Marie » soit prête pour le réveillon.

Entre autres travaux, il s’agit de “donner une couche de peinture, deux couches de peinture même, et revoir toutes les gouttières et descentes d’eau parce que tout est pourri, confie le paroissien. En plus les oiseaux nichent à l’intérieur et ça détruit carrément notre église. Pour le moment on est que cinq à six personnes : un homme et quatre femmes, des fois deux hommes et quatre femmes, sourit-il. S’il y a des personnes qui veulent nous aider, elles sont les bienvenues ! »

Il reste encore beaucoup à faire. Comme cette languette en bois qui doit être rétablie pour fermer l’accès au volatile. Le toit nécessite aussi un sérieux nettoyage. A l’intérieur de la bâtisse, un trou laisse couler de l’eau. Du fait de sa hauteur, les travaux s’avèrent difficiles. « Il reste toute la peinture en hauteur parce qu’on a des difficultés pour aller plus haut », atteste Eric.

Pour ce chantier, la paroisse a estimé à 3 millions de Fcfp l’achat du matériel, dont une part provient de donateurs. En 70 ans, c’est la cinquième fois que cette cathédrale, une extension de l’établissement du Sacré-Cœur de Taravao, est rénovée.

« Ce n’est pas une église, c’est une cathédrale, à cause des deux tours bâties en 1945, explique Ruita, la trésorière de la paroisse. Père Albert avait commencé les travaux, et c’est père Xavier qui a terminé cette église. »

En marge de ces travaux, le prêtre et les paroissiens tentent aussi de trouver une solution pour faire partir les oiseaux nichés sur l’arbre planté à l’entrée du terrain.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Bora Bora : les restaurateurs en difficulté

Après l’arrêt du dispositif d’aide de 100 000 Fcfp, à Bora Bora, certains refusent le dispositif exceptionnel de sécurisation de l’emploi. Les licenciements sont imminents.

La condamnation de Putai Taae confirmée en appel pour...

L'ancien maire de Papara, Putai Taae, a été condamné ce jeudi par la Cour d'appel à 500 000 Fcfp d'amende et 100 000 Fcfp de dommages et intérêts, pour avoir diffamé la directrice des services de sa commune, Christelle Lecomte.

Marché de Papeete : la vente de couronnes de...

Les vendeuses de couronnes de fleurs du marché de Papeete n’ont pu reprendre leur activité qu’aujourd’hui. Une reprise au ralenti car elles doivent faire face à un problème d’approvisionnement en fleurs et de pénurie de clients.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV