jeudi 17 juin 2021
A VOIR

|

La Brigade verte reprend son grand nettoyage

Publié le

Publié le 11/11/2018 à 16:13 - Mise à jour le 11/11/2018 à 16:13
Lecture 2 minutes

« Les saletés dans la poubelle ! » Le message de ces bénévoles est clair. Durant toute la matinée de lundi, ils ont ramassé les déchets sur les bords de route de la vallée de Titioro, à Papeete.
 
C’est la troisième fois que la Brigade verte mène une opération éco-warrior de grand nettoyage et, au fil des années, le constat est plutôt alarmant car le nombre de déchets ne cesse d’augmenter.
 
L’année dernière, la Brigade verte avait collecté 17 tonnes de déchets en 4 jours. Avant cela, en 2015, ce sont 15 tonnes qui avaient été ramassées. Des chiffres qui sont donc en progression.
 
« Ce n’est pas une bonne nouvelle sur le fond, mais on a quand même le sentiment qu’il y a une conscience éco-citoyenne qui se développe, car ils sont de plus en plus nombreux à nous rejoindre, confie Ludovic Bardoux, président de l’association Brigade verte. L’année dernière, 400 personnes sont venues nous rejoindre sur les 4 journées de nettoyage, ce qui est considérable, et ce lundi matin, il y a eu un peu plus de 150 personnes. Chaque année, ils sont de plus en plus nombreux à nous contacter sur les réseaux sociaux pour participer à ce type d’action. »
 
Le type de déchets aussi a évolué. Il y a toujours autant de canettes et de bouteilles, mais la bonne nouvelle est qu’il y aurait beaucoup moins de déchets dangereux comme les batteries ou les piles.
 
Mardi, les éco-warriors ont rendez-vous à 8 heures à Puurai dans la commune de Faa’a, mercredi ils seront à Mahina dans la vallée de la Tuauru et jeudi à Pirae sur la plage La Roche à l’embouchure de la Fautaua.
 
L’opération se terminera samedi par une projection gratuite dans les jardins de Paofai. Retrouvez plus d’informations sur la page Facebook Planète Eco Tour.
 

Rédaction web avec Sam Teinaore
 

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.