dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

La Back Pack Family à la recherche du bonheur perdu

Publié le

Publié le 05/01/2019 à 15:14 - Mise à jour le 05/01/2019 à 15:14
Lecture 3 minutes

La Back Pack Family n’est pas une famille comme les autres. On la dirait toute droit sortie d’un roman d’aventure pour la jeunesse, style Les Robinsons Suisses. Sauf que contrairement à la famille Robinson, c’est volontairement que la Back Pack Family s’est affranchie des contraintes du monde moderne, « boulot métro dodo » pour parcourir le monde et révéler aux statiques les beautés dont il regorge. A travers photos, vidéos et reportages ils partagent via leur blog et site Internet leurs découvertes, coups de cœur et rencontres avec des habitants de contrées lointaines ou rien que le nom est promesse de dépaysement.

Après avoir économiser durant de nombreuses années, vendu leur maison, leur voiture, etc… Claire, Benjamin et leurs deux filles Nell, 5 ans et Maybel 8 ans se sont donné un an pour mener à bien ce projet de « cœur » dixit Benjamin, photographe de métier.

Parti depuis le mois de septembre d’Annecy, leur première escapade, la côte Ouest américaine, tenait plus de test afin d’estimer leur capacité à vivre à quatre, 24 heures sur 24 dans un camping-car. L’occasion aussi de tenir un carnet de voyage qui de simple journal de bord s’est vu enrichi par l’apport de vidéos, photos et reportages. « C’est arrivé à Hawaii, notre deuxième destination, que l’on est vraiment allé à la rencontre des gens et de ceux qui prennent des initiatives pour sauvegarder notre belle planète. », explique Claire.

Une initiative qui n’aurait pas vu le jour sans leurs deux enfants. « Nos enfants nous inspirent à changer les choses, » poursuit-elle, rejoint par Benjamin pour qui il était nécessaire de « créer un monde meilleur, car il est vrai qu’ils évoluent dans un environnement un peu hostile, et nous sommes convaincus que le système dans lequel on vit, arrive à ses fins, et que nous, citoyens, on est là pour faire évoluer les choses. »

D’où ce besoin irrépressible de faire et relater les choses positives qui se réalisent à travers le monde, histoire de montrer que tout n’est pas perdu et que l’on a encore un rôle à jouer pour changer notre destin commun. « Si nous montrons et faisons des choses positives, et bien nous pourrons construire une société plus saine, plus équilibrée pour nos enfants. » ajoutent-t-ils en chœur, histoire de bien montrer que l’osmose est parfaite entre la Back Pack family, si l’on en doutait encore.

Une osmose qui date d’il y a quelques années lors de leur première rencontre. « La première chose que nous avons faite est de causer voyage. C’est quelque chose qui nous anime tous les deux. », précise Claire, « Le voyage fait partie de notre vie, il y a tellement de choses à voir sur la planète » reprend Benjamin.

Ces Philéas Fog des temps modernes ne sont pas partis pour autant pour un tour du monde comme cela sans but, le nez en l’air à la va comme je te pousse. Non, il leur fallait un objectif. « On est parti avec un sens. Nous allions montrer ce que l’on fait et ce qu’il se fait de chouette sur cette planète pour que les gens gardent confiance, l’envie de créer et de réaliser leurs rêves. »

Montrer le positif de la vie sur notre planète leur est apparu nécessaire histoire de contrebalancer le catastrophisme ambiant distillé par les médias à longueur de journée. « On n’entend jamais parler des choses positives. Je n’ai pas envie de montrer cela à mes enfants. C’est une réalité, mais la vie ce n’est pas que cela. Il doit y avoir un équilibre. »
 
La tenue d’un blog où la photo et la vidéo se disputent la place avec l’écrit est venue tout naturellement. Claire dans sa vie de terrienne enracinée dans la région d’Annecy écrit des livres pour enfants et Benjamin est photographe. Leur compétence se sont donc alliées et exprimées via Internet pour que l’on puisse vivre par procuration leurs péripéties et découvrir que de par le monde, tout n’est pas aussi désespéré que ce que l’on veut bien nous montrer.

C’est en suivant leur cœur, après deux semaines en Nouvelle-Zélande, rompant brutalement avec le charme et l’ambiance de Hawaii, qu’ils ont décidé de faire un tour à Tahiti. « On partait avec l’idée en tête de poser nos valises quelque part, dans un endroit qui nous plaise vraiment et je crois qu’on l’a trouvé. » assurent-ils.

Prochaines destinations pour cette famille pas comme les autres, Moorea, les îles sous le Vent et l’Île de Pâques.
 

Rédaction Web avec Mata Ihorai et Tauhiti Tauniua Mu San

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Puunui : trop de maisons, pas assez d’eau

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV