vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

La ​14ème Conférence régionale des femmes du Pacifique organisée à Tahiti

Publié le

Le ministère de la Famille et des Solidarités, en charge de l’Egalité des chances, la Direction des Solidarités, de la Famille et de l’Egalité (DSFE) et la Communauté du Pacifique (CPS), se sont entretenus, à l’occasion de la programmation d’une téléconférence, tenue dans le but d’initier les travaux de réflexion et de préparation de la 14ème Conférence régionale des femmes du Pacifique et de la 7ème Conférence des ministres en charge de la condition féminine.

Publié le 02/07/2019 à 13:17 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:21
Lecture 2 minutes

Le ministère de la Famille et des Solidarités, en charge de l’Egalité des chances, la Direction des Solidarités, de la Famille et de l’Egalité (DSFE) et la Communauté du Pacifique (CPS), se sont entretenus, à l’occasion de la programmation d’une téléconférence, tenue dans le but d’initier les travaux de réflexion et de préparation de la 14ème Conférence régionale des femmes du Pacifique et de la 7ème Conférence des ministres en charge de la condition féminine.

Cette Conférence régionale des femmes du Pacifique est un événement de promotion de la condition féminine à la renommée internationale, organisée de manière triennale, se tiendra en octobre 2020 et réunira une délégation de 300 personnes, issues de 22 États et territoires membres de la Communauté du Pacifique.

Créée avec pour objectifs de permettre aux femmes issues des différents territoires du Pacifique de se rencontrer afin de partager leurs expériences, d’émettre des recommandations pour accélérer les progrès vers une égalité entre les sexes et de travailler sur la problématique de l’accès aux droits fondamentaux, cet espace unique se veut désormais également un lieu de renforcement des partenariats entre les représentants d’institutions gouvernementales, d’organisations de la société civile, d’universitaires, du secteur privé et de partenaires de développement.

La Conférences des ministres en charge de la condition féminine, instaurée en 1998, s’inscrit depuis lors, dans la continuité de la Conférence régionale des femmes, au cours de laquelle des positions politiques et des accords sur les recommandations et les actions stratégiques sont débattus. Il est prévu qu’un comité aviseur, dont la présidence sera assurée par la Polynésie française, soit établi pour appuyer et soutenir l’organisation des conférences. Il sera composé de représentants de chaque sous-région (Micronésie, Mélanésie, Polynésie), de partenaires de développement (ONU Femmes), d’organisations régionales (Forum des Iles du Pacifique et Communauté du Pacifique) et de la société civile.

La définition des thématiques à aborder, l’identification des ressources et des intervenants existants, la sélection des événements parallèles, feront partie intégrante des missions dévolues à ce comité pilote. La Communauté du Pacifique contactera les régions concernées afin d’en identifier les membres et de poursuivre vers la tenue de la première réunion.

Les autres sujets au Conseil des ministres : 
  • Soutien aux communes : 15 nouvelles subventions pour des opérations d’investissement 
  • Rénovation urbaine : mise en place des chefs de projets à Mahina, Papeete, Pirae et Punaauia
  • « Indivision et sécurisation foncière » du schéma directeur du foncier de la Polynésie française 2020-2035 : atelier avec les associations familiales
  • ​Fixation du quota d’importation de volailles de race de poules pondeuses pour l’année 2019
  • Construction d’une miellerie : subvention d’investissement pour l’établissement public d’enseignement et de formation professionnels agricoles
  • Examen national relatif aux avancées en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes
  • Subventions à des associations pour la prévention
  • Modification du calendrier scolaire 2019-2020
  • Subventions de fonctionnement pour les enseignements privés catholique, protestant et adventiste
  • Subventions de fonctionnement à des établissements publics d’enseignement
  • Subventions de fonctionnement aux fédérations sportives et associations sportives
Article précédentFaatiamai
Article suivantTa’o no te Ori’ Tahiti

infos coronavirus