lundi 2 août 2021
A VOIR

|

Kaukura et ses paihere manini du Marite

Publié le

À Kaukura, dans l'archipel des Tuamotu, Charlie et ses amis pêcheurs sous-marin sont les derniers à s'aventurer au Marite, ce trou sans fond, au milieu du lagon, appelé aussi le nombril de Kaukura. Ils y pêchent des carangues de belle taille très prisées des villageois de Raitahiti.

Publié le 27/11/2020 à 9:33 - Mise à jour le 27/11/2020 à 9:33
Lecture < 1 min.

À Kaukura, dans l'archipel des Tuamotu, Charlie et ses amis pêcheurs sous-marin sont les derniers à s'aventurer au Marite, ce trou sans fond, au milieu du lagon, appelé aussi le nombril de Kaukura. Ils y pêchent des carangues de belle taille très prisées des villageois de Raitahiti.

On peut pêcher des carangues de très belle taille, au Marite. Des carangues appelées à Kaukura : paihere manini. Une espèce présente dans ce trou qui communique avec l’océan, cette fosse marine considérée comme le nombril de Kaukura. Tout le monde raffole du paihere manini du Marite, mais peu de personnes s’aventurent dans les parages.

“Nous ne venons pas souvent au Marite, indique Charlie. Quand la houle est forte à l’extérieur ou quand nous voulons manger des carangues de belle taille, c’est à ce moment-là que l’on s’aventure par ici. Le chenal est parsemé d’obstacles.”

Il est vrai que le chenal qui conduit au Marite, le nombril de Kaukura, est très étroit. Il faut avoir l’œil. Et encore, souvent le choc est inévitable. Une fois au Marite, il faut redoubler de prudence. Même si ce site se trouve en plein milieu du lagon, les requins gris sont nombreux et n’hésitent pas à dérober les prises des pêcheurs.

Donc si un jour vos amis ou votre famille de Kaukura vous expédie du paihere manini, vous saurez désormais comment il a été difficile de le pêcher.

infos coronavirus